publicité

Rouen : ivre et à contresens sur la Sud III

Des accidents évités grâce à la vigilance d'automobilistes et à la rapidité d'intervention de la police

  • Par Richard Plumet
  • Publié le , mis à jour le
© Google Street View-Mai 2015

© Google Street View-Mai 2015

Alcool et médicaments…

On imagine aisément la frayeur des conducteurs qui, tôt ce matin (mardi 26 janvier), vers minuit quinze, ont croisé une voiture qui roulait à contresens sur la Sud III, une voie pénétrante (embryon de périphérique), qui relie l'A13 à Rouen, jusqu'aux aux rives de la Seine.
La Sud III où, en juin 2014, une Clio engagée à contresens avait percuté une Seat, faisant deux morts.

La voiture, une 207, est d'abord signalée aux abords du centre commercial du Bois-Cany de Grand-Quevilly. Elle roule en direction de Rouen indiquent des automobilistes qui appellent le standard de Police-Secours (le 17). A l'hôtel de police, les officiers de permanence du centre de commandement réagissent immédiatement et envoient les patrouilles les plus proches sur la Sud III. 

C'est finalement près du rond point de la Motte (à l'embranchement vers la voie provisoire qui mène au pont Flaubert) que la 207 est repérée : des automobilistes signalent à une voiture de police que la Peugeot qui roulait à contresens est en train de faire demi-tour sous la trémie qui passe sous le rond-point.
Les issues du mini-souterrain sont rapidement bloquées, la 207 stoppée et le conducteur contrôlé. Il s'agit d'un homme de 52 ans qui habite Grand-Quevilly.

Il semble en état d'ivresse. Ce qui se confirme quand il tente de sortir de son véhicule puisque, ne tenant pas debout, il tombe par terre. Ivre (il a plus d'un gramme dans le sang) il explique qu'il a, en plus de l'alcool, absorbé des médicaments "assez forts" dont des anti-dépresseurs…

Pas connu (jusqu'alors) des services de police, il a été interpellé et placé en garde à vue.
les + lus
les + partagés