Un habitant de l'Eure opéré après une agression en centre ville de Rouen

La victime a été agressée par cinq individus la nuit du nouvel an

  • Par Richard Plumet
  • Publié le
© France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagneau

© France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagneau

A coups de bouteilles au visage

C'est dans la nuit de la Saint-Sylvestre, dans les premières heures de 2016, vers 2h45 du matin, que le standard de Police-Secours est appelé pour une "rixe" en cours rue des Carmes, dans les rues piétonnes du centre de Rouen.
Rapidement sur place, des policiers de la brigade canine découvrent un homme étendu au sol. Il est blessé et semble sérieusement touché à la tête, au visage et aux mains. Les fonctionnaires appellent alors les Sapeurs-Pompiers et commencent à entendre un témoin qui explique que l'homme à terre a été agressé par cinq individus.

Ils ont d'abord frappé la victime à coups de bouteilles au visage, l'ont fait tomber par terre, puis ont continué à frapper en donnant des coups de pieds sur la tête et sur les flancs. Les cinq agresseurs seraient ensuite partis vers la rue Beauvoisine.  Le témoin donne une description assez précise des agresseurs.

Reconnus par un témoin

C'est quelques minutes plus tard qu'une patrouille repère un groupe qui stationne rue Morand, entre la place des Carmes et la gare. Parmi les individus, deux hommes correspondent au signalement des personnes recherchées.  Sur les chaussures de l'un des deux, les policiers remarquent la présence de taches de sang. Les deux suspects sont contrôlés (il s'agit de deux jeunes âgés de 18 ans, l'un de Petit-Quevilly, l'autre de Déville-lès-Rouen).

Mis en présence du témoin de l'agression de la rue des Carmes, les deux mis en cause sont reconnus. Ils sont alors placés en garde à vue. Ils seront présentés le 2 janvier à la Justice (qui ouvrira une information judiciaire) puis incarcérés à Bonne-Nouvelle, la maison d'arrêt de Rouen.

De retour à l'hôpital pour une opération

La brigade criminelle de la Sûreté Départementale de Seine-Maritime, en charge de l'enquête, recherche les autres agresseurs.
Quant à la victime, un homme âgé de 26 ans, elle est rentrée chez elle après des soins aux urgences du  CHU de Rouen pour un nez cassé et des plaies à la tête et aux mains. Les médecins ont notifié plus de 8 jours d'ITT.  
Mais une fois rentré chez lui, l'habitant de l'Eure a ressenti de fortes douleurs. Il a été hospitalisé à Vernon et a subi (le 2 janvier) une intervention chirurgicale au niveau des mains.
les + lus
les + partagés