publicité

Un réseau d'escrocs arrêté par la police judiciaire de Rouen

Six hommes ont été interpellés et deux d'entre eux écroués dans une affaire d'arnaque à la fausse société qui avait fonctionné en Seine-Maritime mais a été stoppée lors de sa réplique en région parisienne

  • par R. Plumet avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
- L'hôtel de police de Rouen, siège du SRPJ de Normandie © L. Lagneau- R. Plumet / France 3

© L. Lagneau- R. Plumet / France 3 - L'hôtel de police de Rouen, siège du SRPJ de Normandie

Une ardoise de 400.000 euros

Selon une communication du SRPJ de Rouen (Service Régional de Police Judiciaire) à l'AFP hier (vendredi 18 mars), les escrocs avaient commencé, en 2014,  par se faire passer pour une société de la métropole rouennaise pour laquelle ils avaient loué un local, puis créé un site internet et établi de faux documents et un faux bilan. Ils avaient ensuite commandé pour 400.000 euros de matériel informatique et de bureautique à une dizaine de fournisseurs qu'ils n'ont jamais payés, faisant disparaître ensuite leur société fictive.

Carambouille

A la suite de plaintes des fournisseurs, les enquêteurs, saisis en octobre 2015, se sont mis sur la piste d'un individu déjà connu des services de police pour des escroqueries similaires, appelées "carambouilles".
Ils ont peu à peu identifié l'ensemble du réseau, qui s'apprêtait à rééditer la même opération dans le Val d'Oise, en usurpant le nom d'une société de télécommunications. "Nous les avons interpellés à la première livraison", a précisé le SRPJ. Sur les six hommes appréhendés, âgés entre 20 et 45 ans, quatre ont été mis en examen et les deux autres, "les têtes pensantes du groupe" ont été mis en examen et écroués.
les + lus
les + partagés