publicité

Tentative d'escroquerie au crédit de financement dans un magasin de meuble de Tourville la Rivière (Seine-Maritime)

Le 26 janvier 2016, la brigade financière est intervenue à la demande de la direction d'une enseigne scandinave de mobilier pour un cas suspect de demande de crédit. Un homme de 38 ans a été arrêté.

  • Marc Moiroud-Musillo
  • Publié le , mis à jour le
© PHOTOPQR/VOIX DU NORD - Mons (Belgique) le 30 janvier 2016: le nouveau magasin IKEA. PHOTO SAMI BELLOUMI/LA VOIX DU NORD.

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD - Mons (Belgique) le 30 janvier 2016: le nouveau magasin IKEA. PHOTO SAMI BELLOUMI/LA VOIX DU NORD.

C'est le nom de la société dont émanait la fiche de paye qui a éveillé les soupçons du chargé de clientèle. Gisco International était déjà apparu dan un dossier frauduleux de crédit consommation de l'entreprise. Les documents présentés par un ressortissant congolais de 38 ans, habitant de Villeneuve-la-Garenne (Hauts de Seine) contenaient trois fiches de paye à l'entête de Gisco, un passeport et deux relevés d'identité bancaire du Crédit Agricole, ainsi qu'une facture EDF. 

La direction de la grande surface de meubles a alerté la brigade financière. Après vérification, le passeport s'est avéré volé et les autres documents faux. 

Le client est interpellé. Il donne sa véritable identité et explique avoir acheté les pièces pour 150 euros à Belleville, dans le 18è arrondissement de Paris. Il précise aux enquêteurs que c'est la première fois qu'il agît de sa propre initiative. Il avoue avoir déjà monté de faux dossiers de crédit conso pour le compte d'autres personnes, moyennant un salaire de 500 euros. Il ne donnera pas plus de détails sur les commanditaires. 

L'homme était déjà recherché pour exécuter une peine de deux mois de prison dans le cadre d'une condamnation du Tribunal de grande instance du Mans. Il est incarcéré à Rouen et comparaîtra le 4 mai 2016 pour tentative d'escroquerie, recel de vol et falsification de documents. 





les + lus
les + partagés