Une radio FM arrive sur les ondes de Rouen et sa région

Implantée depuis sa création à Villers-Ecalles (Seine-Maritime), Horizon FM déménage à Pavilly et est désormais audible dans l'agglomération de Rouen

  • Par Richard Plumet
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie

L'esprit des années 80

Avec "La radio libre" comme slogan, Horizon FM propose sur la fréquence 100.9 le "meilleur des tubes d'hier à aujourd'hui". C'est l'une des rares radios survivantes du début des années 80, de celles créées après 1981 quand  cessa le monopole d'Etat sur les ondes et que les émetteurs déferlèrent par centaines sur la bande FM.
Créée en 1982 près de Barentin, Horizon FM, gérée par une association, était hébergée dans les locaux de la mairie de Villers-Ecalles, petite commune de la vallée de l'Austreberthe célèbre pour son usine de Nutella.

Elu il y a un peu plus de deux ans président de l'association, Fabrice, ancien de Radio 13 et de RVS et célèbre pour ses shows et son entreprise d'animation et de matériel de spectacle de Fréville, a souhaité dynamiser cette antenne. C'est ainsi que grâce à un fin réglage de l'antenne (en attendant une autorisation d'augmenter la puissance de l'émetteur),  la zone de diffusion a été élargie au centre du Pays de Caux et à une partie de l'agglo de Rouen.

Par ailleurs, d'importants travaux devant être réalisés dans la mairie de Villers-Ecalles, toute la station a déménagé un peu plus en amont de  la vallée pour s'installer à Pavilly, dans des locaux mis aimablement à disposition par la municipalité, situés place de la mairie.

Ce mardi (1er mars) avait lieu l'inauguration de ces nouveaux locaux. 

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Magali Nicolin et Jérôme Bègue avec les interviews de :
  • Fabrice Coquerel, président de l'association Horizon
  • Kevin Leconte, animateur sur l'antenne d'Horizon FM 
  • Luc Heuzey, responsable du site internet d'Horizon FM
01/03/2016_horizon FM

 

Dès les années trente

Locales, régionales, associatives, privées, publiques, commerciales, confessionnelles : les radios sont diverses et nombreuses en Normandie. Une région pionnière des ondes depuis les années 20 et la création de Radio Fécamp qui allait devenir en moins de dix ans (sous le nom de Radio Normandie) la deuxième radio (privée) de France après Radio Cité. Comme une dizaine d’autres elle fut réquisitionnée pendant la guerre et nationalisée en 1945 avec la mise en place d’un monopole d’Etat.

Ce n’est qu’à la fin des années 70, avec l’avènement de la FM, que la question de la liberté des ondes est revenue sur le devant de la scène politique avec l’éclosion des radios pirates. Un monopole qui cessa en 1981 ouvrant les ondes à des centaines de stations, dont en Normandie, la  plus célèbre fut la  radio RVS, digne héritière de son illustre ancêtre des années 30. (On ne peut citer ici le nom de toutes les radios "libres" de la région, parmi lesquelles beaucoup étaient associatives).  Mais au fil des ans, beaucoup de ces radios locales créées dans les années 80 ont disparu, victime de la politique de rachat des fréquences par de grands groupes, tous soucieux de disposer d’émetteurs sur tout le territoire français pour diffuser leurs programmes fabriqués à Paris…

les + lus
les + partagés