publicité

UPM-Chapelle Darblay : une question sans réponse

Quel avenir pour la papeterie de Grand-Couronne (76) ? Un premier comité de pilotage de revitalisation du site se tenait hier vendredi 4 mars, à la préfecture de Rouen

  • CL
  • Publié le 05/03/2016 | 12:06, mis à jour le 05/03/2016 | 12:06
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie

Les ex-salariés de la papeterie ne sont pas plus rassurés après cette première prise de contact.
La réunion destinée à assurer l'avenir industriel du site de Grand-Couronne, n'a pas permis de clarifier la situation.
Elle n'a duré qu'une petite heure. 

Le directeur du site est intervenu hier matin, afin de présenter les investissements réalisés ces derniers mois.
Salariés et syndicats estiments que les résultats escomptés ne sont pas suffisants pour se projeter dans une activité industrielle à l'horizon 2020. 
La mairie de Grand-Couronne n'est guère plus optimiste : elle s'inquète du devenir de la machine à papier ultra performante. 
Outil qui est à l'arrêt depuis 9 mois.

La reprise ne dépendrait plus que d'un nouvel accord du site avec de nouveaux partenaires.
Les négociations ne sont pour l'heure pas engagées, avec la dizaine de porteurs de projets qui semble pourtant intéressée par la papeterie. 
Des plans, avec une centaine d'emplois directs à la clé. 

Un prochain rendez-vous du comité de revitalisation industrielle est fixé le mardi 8 mars

Reportage de Jean-Luc Drouin et David Frotté

UPM-Chapelle Darblay : une question sans réponse

Intervenants :
-Jean-François Gabala, Cgt UPM Chapelle Darblay
- Julien Dugnol, Directeur de cabinet à la ville de Grand-Couronne



les + lus
les + partagés
publicité