Depuis le 1er janvier, les pompiers du Nord enregistrent une hausse de +238% des feux

La hausse du nombre de feux est spectaculaire. / © MAXPPP
La hausse du nombre de feux est spectaculaire. / © MAXPPP

Les pompiers du Nord tirent le bilan des interventions effectuées sur les 6 derniers mois. Par rapport à la même période l'an dernier, on note surtout une augmentation de 238% des interventions pour des feux de broussailles, herbes, végétation, culture ou de décharge.

Par Jeanne Blanquart

Les pompiers du Nord sont sollicités. Très sollicités. Alors que l'été arrive, ils publient ce lundi un bilan de leurs activités depuis le 1er janvier. En tout, le nombre d'interventions est quasi-similaires pour ces 6 premiers mois qu'à la même période, l'an dernier. "Du 1er janvier au 30 juin, le Service départemental d’incendie et de secours a enregistré 82.942 interventions", indiquent le SDIS 59.



Un été très chaud


En revanche, le climat a fait bondir le nombre d'interventions concernant les incendies. "Au chapitre des hausses d’activité les plus spectaculaires, les incendies ont mobilisé les sapeurs-pompiers 6.095 fois contre 5.517 en 2016. L’augmentation du premier semestre est donc de 10,48%", poursuivent les pompiers. Concernant les feux de broussailles, herbes, végétation, culture ou de décharge c'est encore pire : +238% ! 

"En 2016, 273 incendies avaient été enregistrés dans ces catégories. En 2017, le total affiche déjà 924 interventions, alors que l’été n’est pas terminé", souligne le SDIS. La faute sans doute à un climat très chaud et très sec, qui multiplie le risque de feux en milieu sensible. 


Sur le même sujet

Coye-la-Forêt solidaire avec les sinistrés d'Irma

Près de chez vous

Les + Lus