Philippe Marini se montre-t-il trop généreux avec le stade équestre de Compiègne (60) ?

© Archives France 3 Picardie
© Archives France 3 Picardie

Le sénateur-maire s'est largement servi de sa réserve parlementaire pour financer de nouveaux travaux. La subvention, légale, a été votée en conseil municipal.
Mais l'opposition de gauche trouve que cet argent pourrait être mieux employé...

Par Arrantxa Belderrain

La ville de Compiègne est un lieu qui compte dans le monde du cheval. Pour conserver cette place, la ville investit : un million d'euros seront dépensés, pour construire de nouveaux boxes. et sur ce million, 340 000 euros sont donnés par Philippe Marini. Il les a puisés dans sa réserve parlementaire. La réserve parlementaire est attribuée aux députés et aux sénateurs
La cagnotte attribuée à Philippe Marini dépassait les trois millions, certaines années.


Mais pour l'opposition, les chevaux en ont un peu trop profité. Laurence Rossignol livre le détail des aides attribuées grâce à sa réserve.


Polémique sur club équestre
Archives à Compiègne (60), le 9 avril 2010, Laurence Rossignol (Sénatrice (PS) de l'Oise), Méry-la-Bataille (60), Philippe Marini (Sénateur-maire (UMP) de Compiègne), archives à Paris (60) le 19 novembre 2012, Michel Fumagalli Conseiller municipal d'opposition (PS)


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Beauvais : la Légion étrangère recrute

Près de chez vous

Les + Lus