Les agriculteurs payent pour semer leurs propres graines

Le Journal Officiel vient d'élargir la liste des espèces qui peuvent être ressemées. Mais cette pratique est payante : les agriculteurs doivent verser une cotisation.Une aberration pour la coordination rurale.

Par Inès Tayeb


Les agriculteurs doivent mettre la main à la poche pour pouvoir semer les graines issues de leur récolte. Un décret publié dans le Journal Officiel vient d'élargir la liste des espèces qui peuvent être ressemées. 34  espèces, comme la lentille ou le haricot, sont désormais taxées. Les agriculteurs sont dans l'obligation de payer ces royalties : ce sont des cotisations censées financer la recherche agricole.

Les agriculteurs doivent mettre la main dans la poche pour pouvoir semer
Un reportage de Pierre-Guillaume Creignou, Aurélien Barège et Guillot Gabrielle; avec : Jean-François Moulière Agriculteur; Damien Brunelle Agriculteur adhérent Coordination rurale





Sur le même sujet

460 emplois créés à Amiens grâce à la Shopping promenade

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés