Il y a 70 ans, le “train de Loos”, dernier grand convoi de déportés, quittait le Nord Pas-de-Calais

© Florence Mabille
© Florence Mabille

Le 1er septembre 1944, alors que Douai est déjà libérée, que les Alliés sont aux portes de Lille, les Allemands évacuent 870 détenus de la prison de Loos vers la gare de Tourcoing en direction du Reich.

Par @F3nord

Moins de 300 de ces résistants reviendront des camps de la Mort. 70 ans après, une commémoration avait lieu, ce matin comme le montre ce reportage de Florence Mabille et Sergio Rosenstrauch.
Il y a 70 ans, le "train de Loos", dernier grand convoi de déportés, quittait le Nord Pas-de-Calais

Les déportés étaient pratiquement tous domiciliés dans le Nord ou le Pas-de-Calais. Outre 69 qui étaient des otages pris dans une rafle, 722 étaient emprisonnés pour des faits liés à la résistance (appartenance à un réseau résistant, diffusion de tracts clandestins, aide à évasion de prisonniers ou déserteurs, aide aux résistants, hébergement d'aviateurs alliés, manifestation anti-allemande, attaque contre les forces d'occupation, sabotage, réfractaire au STO...).

98% des déportés étaient des Français, 56% avaient moins de 30 ans (16 ans pour le plus jeune et 71 ans pour le plus âgé). Le terrible bilan fait état de 561 décès et de 275 survivants.




Sur le même sujet

Sortie du film "Chez Nous" à Hénin-Beaumont

Actualités locales

Les + Lus