La Tente des Glaneurs fête quatre ans et une trentaine de petits

Chaque dimanche, les bénévoles de la Tente des Glaneurs offrent des fruits et légumes du marché aux plus démunis / © La Tente des Glaneurs
Chaque dimanche, les bénévoles de la Tente des Glaneurs offrent des fruits et légumes du marché aux plus démunis / © La Tente des Glaneurs

Créée le 19 décembre 2010 à Lille, la Tente des Glaneurs permet chaque dimanche à plusieurs centaines de personnes de recevoir gratuitement un cabas de denrées. Des invendus du marché qui profitent aux plus démunis plutôt que de finir à la benne. Le concept a fait une trentaine de petits en France.

Par Myriam Schelcher

Chaque dimanche, ils sont entre 650 et 740 à se presser devant l'étal de la Tente des Glaneurs, sur le marché de Wazemmes à Lille. Un marché après le marché, qui démarre à 14h00 pétantes, à l'heure ou les autres commerçants remballent leurs marchandises.
Auparavant, les bénévoles de l'association ont arpenté les allées, et récupéré les invendus d'une vingtaine de commerçants solidaires.

Un système de redistribution "gagnant-gagnant", comme aime le souligner le créateur de la Tente des Glaneurs, Jean-Loup Lemaire. Il attrape une pomme, légèrement abîmée : "Pour le commerçant, c'est perdu et pour nous c'est gagnant parce qu'on va lui diminuer sa taxe sur les déchets et nous on transforme ça en lien social".

La dignité des personnes accueillies en ligne de mire

L'homme est pragmatique, et c'est sans doute l'une des clés du succès de cette belle idée solidaire lancée il y a quatre ans. Celui qui est aussi bénévole aux Restos du Coeur n'en pouvait plus de voir autant de denrées jetées face à tant de misère sociale. Il ne supportait pas plus le spectacle des disputes qui pouvaient éclater entre glaneurs, où les plus forts l'emportaient invariablement.

A la Tente des Glaneurs, les plus démunis ont droit à toute leur dignité. Ils peuvent choisir le contenu de leur cabas, sur un étal soigneusement disposé, comme n'importe quel étal du marché. Ils ont même droit à une fleur, parce que ce n'est pas moins important que le pain.

Le bénévolat "à la carte" de la Tente des Glaneurs

Depuis 4 ans, 1 943 bénévoles se sont relayés pour faire vivre ce grand projet solidaire et joyeux. Chacun s'inscrit "à la carte", selon ses disponibilités. 
En janvier, la Tente des Glaneurs lilloise fêtera son 100 000 ème cabas distribué. 

Et puisque personne n'est perdant dans l'histoire, la ville de Lille  économise une heure de nettoyage chaque dimanche sur la place du marché.

Nos journalistes avaient suivi bénévoles et  bénéficiaires de la Tente des Glaneurs sur le marché de Wazemmes, il y a un an tout juste, au moment où la belle idée solidaire soufflait trois bougies.

La Tente des Glaneurs à Wazemmes il y a un an
Didier Pithon & Sergio Rosenstrauch

Depuis, le concept a fait des émules. La Tente des Glaneurs existe dans aujourd'hui dans 29 villes de France, à Caen, Grenoble ou encore Paris.  En janvier, elle s'installera sur le marché d'Armentières le vendredi, et sur le marché de l'Epeule à Roubaix le dimanche dès le printemps 2015.

A Lille, un "solidaire food truck" s'associera à la Tente des Glaneurs pour cuisiner des repas gratuits pour ceux qui n'ont pas de chez eux, toujours avec les invendus du marché. 
Les bonnes idées ne manquent pas, et Jean-Loup Lemaire en a encore quelques unes dans sa besace.

Sur le même sujet

Projection dans la ville de tournage du film "Chez nous" à Bruay-la-Buissière

Actualités locales

Les + Lus