Hénin-Beaumont : un mur anti-cambrioleurs à l'entrée d'un quartier

Un mur de pierre a été érigé à l'entrée d'une rue d'Hénin-Beaumont, la transformant en impasse. A la demande de nombreux habitants...

Par EM

Attention, obstacle non répertorié sur les GPS. Depuis lundi, de nombreux véhicules sont obligés de faire demi-tour à l'entrée de la rue Casimir Téodorowicz à Hénin-Beaumont.  Un mur réalisé avec des grilles remplies de pierre a été installé par la mairie. A la demande d'une majorité d'habitants. Objectif numéro un : lutter contre les cambriolages. Serge Gomichon, un des responsables de l'association des voisins Cité Konin 1/Konin 2, affirme qu'il y en eu "une soixantaine depuis un an dont une agression à domicile". Ce mur est censé compliquer le travail des voleurs en les empêchant de rentrer par un côté et sortir de l'autre...

La mairie dirigée par Steeve Briois (Front National) pris acte d'une pétition qui a tourné dans le quartier pour proposer cette mesure. Elle avait été signée à une majorité écrasante. Les habitants semblent aussi satisfaits pour une autre raison : le trafic routier. Le quartier proche du centre commercial Auchan Noyelles-Godault, le plus grand du Nord Pas-de-Calais, servait de raccourci pour de nombreux clients et perturbait donc la tranquillité des familles. Steeve Briois, contacté, n'a pas souhaité répondre à nos questions et a indiqué par SMS : "Avez-vous fait un reportage lorsque la municipalité précédente a fermé le quartier du Clos du Lac ?"

Peu après, le maire d'Hénin-Beaumont a envoyé un communiqué : "La mise en place d’un muret a été proposée aux 200 personnes présentes qui l’ont approuvée à près de 90% ! France 3, BfM TV, VDN, RTL, Europe 1 et M6 sont allés se ridiculiser en essayant de chercher des insatisfaits sur place. Ces journalistes pratiquent une discrimination claire parce qu’il s’agit d’une ville frontiste."

Une pétition... pour retirer le mur

Certains habitants manifestent cependant leur mécontentement depuis 2 jours : "Nous, on n’a pas vu la pétition, et on n’a pas été prévenu de cette installation, témoigne un riverain dans La Voix du Nord. Je suis tombé dessus ce mardi matin en voulant conduire ma fille à l’école Pantigny d’Hénin. J’ai dû faire le tour du coup, j’ai été en retard et on n’a pas voulu prendre ma fille en cours. C’est quand même fou. Je trouve que ce mur n’a pas de sens". Une nouvelle pétition circule dans le quartier pour que ce mur soit retiré. 

Sur le même sujet

Un nouveau concept à Péronne le " prêt à camper "

Près de chez vous

Les + Lus