Lille : le fondateur d'Auchan Gérard Mulliez débarque chez les jeunes communistes !

Le fondateur d'Auchan est venu se plaindre d'une affiche du PCF qui le met en scène / © DR
Le fondateur d'Auchan est venu se plaindre d'une affiche du PCF qui le met en scène / © DR

Fâché après avoir été mis en cause dans une affiche du parti communiste, Gérard Mulliez, 83 ans, a poussé la porte d'une réunion militante pour faire valoir ses arguments.

Par @f3nord

Drôle de scène, samedi après-midi dans les locaux lillois du Mouvement Jeunes Comunistes de France (MJCF). Alors que les militants étaient réunis "en plein" conseil départemental, un homme âgé a fait sont entrée spontanément pour s'adresser directement à eux. Il s'agissait du milliardaire Gérard Mulliez, célèbre fondateur d'Auchan

Il "est venu nous rendre visite, pour se plaindre de l'affiche du PCF Nord dénonçant l'augmentation des dividendes de ses actionnaires alors que son groupe licencie à tour de bras. Il est ensuite tout naturellement repartit avec sa femme dans son énorme Range Rover" racontent les jeunes communistes sur leur page Facebook.

L'affiche en question met en opposition les chiffres relatifs à la fortune du multi-milliardaire qualifié de "profiteur de la crise", à ceux qui concernent une ouvrière présentée, elle, comme une "productrice de richesses et victime de la crise". Le Slogan "Ils empochent, nous produisons, justice fiscale !" séparent les deux portraits (voir ci-dessous).

"Il nous a expliqué qu'il créait des emplois avec ses supermarchés, qu'à notre âge il avait déjà créé ses premiers magasins et que ce qu'on écrivait n'était que du charabia idéologique", a expliqué à l'AFP Pascal, un jeune militant.
 / © DR
/ © DR

"Échange houleux"

Ce dimanche, la fédération PC du Nord a fait parvenir un communiqué à la presse pour revenir sur cet "événement", racontant que Gérard Mulliez avait "apostrophé avec colère" les jeunes militants.

"S'en est suivi un échange quelque peu houleux sur le débat capital/travail : pour nous, jeunes communistes, ce sont les travailleurs qui créent les richesses, alors que pour monsieur Mulliez et sa caste, ce sont lui et les autres grands patrons qui créent le travail", poursuit le communiqué.

Il n'était pas pour le moment possible d'obtenir une réaction de Gérard Mulliez à ces informations, mais dans son entourage proche, on dit "sourire" à l'évocation d'un "gros Range Rover" au volant duquel aurait été le fondateur d'Auchan samedi après-midi. "Il n'a jamais eu ça comme voiture, Il roule dans une bagnole vieille de 12 ou 13 ans", nous précise-t-on pour le moment.




Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Baie de Somme : tempête Thomas à Cayeux-sur-Mer

Actualités locales

Les + Lus