Affaire des tracts municipaux à Abbeville : plainte de Stéphane Decayeux contre Nicolas Dumont

Stéphane Decayeux (UMP) porte plainte pour diffamation contre le maire d'Abbeville (PS) Nicolas Dumont / © Photo Benoît Henrion / France 3 Picardie
Stéphane Decayeux (UMP) porte plainte pour diffamation contre le maire d'Abbeville (PS) Nicolas Dumont / © Photo Benoît Henrion / France 3 Picardie

Stéphane Decayeux, ancien candidat UMP à l'élection municipale d'Abbeville au printemps dernier, juge "diffamatoires" les termes d'un tract distribué à l'époque par le maire sortant PS Nicolas Dumont. Une affaire jugée ce mardi 10 février par le tribunal correctionnel d'Amiens.

Par Halima Najibi

"Absent", "incompétent", "menteur". Ces termes figuraient sur un tract distribué par l'équipe de Nicolas Dumont, le maire PS sortant d'Abbeville, à la veille des élections municipales de 2014. Stéphane Decayeux, l'ancien candidat UMP, a porté plainte pour diffamation.

Pour l'avocat de Nicolas Dumont, ce tract serait une réponse à un autre tract mensonger distribué le mardi du 1er tour des élections municipales par l'équipe de Stéphane Decayeux, sur les chiffres de la délinquance à Abbeville, un sujet sensible.  

Abbeville : affaire tracts municipaux
Avec : Stéphane Decayeux Conseiller municipal (UMP) d'Abbeville; Marie-Pierre Abiven Avocate de Stéphane Decayeux; Jérôme Crépin Avocat de Nicolas Dumont; un reportage de Zohra Hamdane, Benoît Henrion, Franck Blancquart et Mathieu Krim

 

Affaire des tracts d'Abbeville
Avec : Maître Marie-Pierre Abiven Avocate de Stéphane Decayeux; Maître Jérôme Crépin Avocat de Nicolas Dumont; Stéphane Decayeux Conseiller municipal (UMP) d'Abbeville; un reportage de Karine Halaf, Aurélien Barège, Franck Blancquart et Jérôme Houbron


L'avocat de Stéphane Decayeux a demandé 15 000 euros de dommages et intérêts au maire d'Abbeville. La décision du tribunal a été mise en délibéré au 14 avril prochain.

Mais l'enjeu de cette affaire ne se joue pas au tribunal correctionnel où Nicolas Dumont ne risque, au pire, qu'une amende. D'ici quelques mois, le Conseil d'Etat doit se prononcer sur la validité de son élection

Le tract aurait été distribué dans la nuit du 21 au 22 mars 2014, soit moins de 24 heures avant l'ouverture des bureaux de vote lors du 1er tour des élections municipales. En octobre dernier, le tribunal administratif avait décidé d'annuler l'élection, considérant, entre autres, que cette distribution, après l'expiration de la campagne officielle, avait pu avoir une incidence sur le sincérité du scrutin.





 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus