Amiante : le site de Nexans déclassé

Les anciens employés de Nexans jugent leur licenciement abusif / © France 3 Picardie
Les anciens employés de Nexans jugent leur licenciement abusif / © France 3 Picardie

Depuis leur licenciement fin 2009, les salariés de Nexans demandent la reconnaissance du préjudice d'anxiété lié à l'exposition à l'amiante.

Par Célia Mascre

Le tribunal administratif d’Amiens a rendu, mercredi, sa décision quant au site Nexans de Chauny. Il donne raison à l'entreprise qui avait formulé un recours afin d’annuler le classement du site comme amianté.

Les 203 ex-salariés ne pourront donc pas attaquer leur ancien employeur pour un préjudice d'anxiété lié à l'exposition à l'amiante. Depuis le début de la procédure il y a 6 ans, soixante salariés ont déclaré des maladies probablement liées à l'amiante, à laquelle ils auraient été exposés pendant plus de 10 ans, et 11 d'entre eux sont décédés.

Les salariés ont toutefois obtenu réparation pour licenciement abusif. En juillet 2014, la Cour d'appel d'Amiens avait condamné Nexans à verser 8000 euros par salarié.

Le site de Nexans de Chauny déclassé
Avec : Thierry Thiesset Secrétaire de l'association "Recon’Nexans"; Gérard Lengelée Salarié Nexans de 1961 à 2005; Francis Eicheldinger Salarié syndicaliste CGT Nexans de 1970 à 2002; un reportage de Camille Di Crescenzo, Julie Dubois et Léo Ségala



Sur le même sujet

Le site de Nexans de Chauny déclassé

Près de chez vous

Les + Lus