Un an après, on a pris des nouvelles du bébé panda de Pairi Daiza

Tian Bao, le panda de Pairi Daiza / © France 3 Hauts-de-France
Tian Bao, le panda de Pairi Daiza / © France 3 Hauts-de-France

Tian Bao est né en juin 2016, et il a bien grandi. 

Par Yacha Hajzler

Sa démarche manque peut-être encore un peu d'assurance mais elle fascine toujours le public. A un an et deux mois, Tian Bao, le bébé panda du parc Pairi Daiza (Belgique) passe ses journées à jouer avec sa maman devant les visiteurs du parc. Des facéties qui déplacent les foules.

"On vient faire le point, voir l'évolution, on vient voir si Tian Bao a bien grandi !" témoigne une maman. 

Des nouvelles de Tian Bao !

Un effet panda ? 


Tian Bao est né en juin 2016, et pesait alors 171 grammes. Un mois plus tard, pour la pesée, bébé panda avait déjà les couleurs caractéristiques de son espèce.

Tian Bao lors de sa pesée des 1 mois / © Pairi Daiza
Tian Bao lors de sa pesée des 1 mois / © Pairi Daiza


A 6 mois Tian Bao part à l'aventure. Des vidéos mises en ligne par Pairi Daiza, qui ont captivé des millions d'internautes. Une fascination qui ne s'est pas pour autant traduite dans les chiffres de fréquentation du parc.

"L'effet panda sur nos visiteurs n'a pas été ressenti, on a tellement investi avec d'autres types de projets et d'animaux qu'il est pour nous très difficile de dire quel est l'effet du panda alors qu'une trentaine de nouvelles espèces sont arrivées avant et après" explique Alexandra Vidanovski, porte-parole Pairi Daiza.

Une reproduction difficile


Tian Bao est le troisième bébé panda né en Europe, un an avant celui du zoo de Beauval. La naissance d'un bébé panda reste toujours un événement, car la femelle n'est disposée à procréer que 3 jours par an, et n'est fécondable que quelques heures environ, parfois une journée entière. 

"Le panda présente la particularité de pouvoir bloquer sa gestation pendant un à quatre mois de façon que la naissance se produise à la belle saison (jours longs et plus chauds, présence abondante de bambou)" a expliqué le vétérinaire de Beauval Baptiste Muleau au journal La Croix. 

Sur le même sujet

Conso : les Français se tournent vers la location d'objets

Près de chez vous

Les + Lus