Le budget de l'Amiens SC n'a pas été validé par la DNCG

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Les dirigeants de l'Amiens SC étaient auditionnés ce mardi par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) à Paris. L'instance de contrôle n'a pas validé le budget du club de foot amiénois pour la saison prochaine.

Par Jennifer Alberts


"Sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club par la DNCG" : c'est ce que l'on peut lire sous le nom de l'ASC sur le relevé de décisions de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG). Les dirigeants du club de foot amiénois étaient auditionnés ce mardi par le gendarme financier du foot français au siège de la Ligue de Football Professionnel (LFP)..

Et l'instance de contrôle n'a validé le budget pour la saison prochaine qui lui a été présenté. Elle demande plus de garanties et de précisions sur ses comptes à l'Amiens SC. Ce qui signifie que pour le moment, la montée en Ligue 1 du club est mise en suspension. Et si la direction de l'ASC n'arrive pas à convaincre la DNCG, la montée peut être tout bonnement annulée.

Sur les 18 clubs de Ligue 1 auditionnés ce jour, 3 n'ont pas obtenu le feu vert de la DNCG : outre l'ASC, il y a le FC Nantes et le LOSC.


Une décision qui intervient alors que l'ASC doit faire face à une réclamation déposée par les clubs de Lens et de Lorient  : le club amiénois est convoqué devant la Commission Fédérale des Agents Sportifs pour expliquer la situation de John Williams, agent de joueur et actionnaire du club. Ce qui est interdit par le Code du sport. 

 

 

La DNCG, c'est quoi ? A quoi ça sert ?

Créée en 1984 dans le cadre du code du sport qui prévoit que «chaque fédération disposant d'une ligue professionnelle crée un organisme assurant le contrôle juridique et financier des associations et sociétés sportives», la Direction Nationale du Contrôle de Gestion est une commission indépendante qui agit sous la tutelle de la Ligue de football professionnel (LFP) et de la Fédération française de football (FFF).

Son rôle est de vérifier "que les investissements sportifs de chaque club n'excèdent pas ses capacités financières". L'instance de contrôle demande pour chaque début de saison des comptes équilibrés, afin d'éviter que les clubs n'investissent pas plus qu'ils ne le peuvent et étouffent ainsi sous les dettes impossibles à rembourser.

En cas de comptes déséquilibrés, la DNCG peut imposer des sanctions : interdiction partielle ou totale de recruter de nouveaux joueurs, recrutement contrôlé via un encadrement du budget prévisionnel ou un droit de regard sur la masse salariale, limitation du nombre de joueurs sous contrat professionnel.

Et si elle estime qu'une équipe n'a pas la capacité financière nécessaire pour évoluer dans une division, elle peut décider d'une rétrogradation vers l'échelon inférieur, d'interdire une montée dans une ligue supérieure ou tout simplement d'exclure un club d'une compétition. Un retrait de points peut aussi être prononcé.

A lire aussi

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus