#ClairEtNet : le Secours Catholique démonte 3 idées reçues sur les pauvres

Trois préjugés sur les pauvres ont la vie dure... / © @f3Nord
Trois préjugés sur les pauvres ont la vie dure... / © @f3Nord

Le Secours Catholique publie son rapport annuel sur la pauvreté, dans lequel il revient sur trois idées reçues sur la pauvreté. 

Par Jeanne Blanquart avec Simond Colaone

Comme pour les étrangers, les malades, les fonctionnaires, les préjugés sur les pauvres ont la vie dure. En voici le top 3.

#ClaireEtNet : le Secours Catholique démonte 3 idées reçues sur les pauvres


1. Les pauvres sont des assistés


Faux. Selon le Secours Catholique les personnes pauvres ont de moins en moins recours aux aides. Dans la région par exemple, moins d'une personne sur trois fait appel aux allocations familiales. Pourtant, ils y ont souvent droit. 


2. Les pauvres ne vivent qu'en ville


Faux. Il y a aussi beaucoup de pauvreté dans les villages. Les factures s'accumulent et les impayés aussi car les charges sont plus importantes. Il faut bien souvent une voiture pour aller travailler. 


3. Etre étranger et pauvre c'est encore mieux pour profiter du système


Faux. Les étrangers, bien souvent, sont plus pauvres que les pauvres. Eux n'ont pas droit aux aides. Pire dans les Hauts-de-France, 22% des personnes suivies par le Secours Catholique n'ont absolument aucune ressource. 

Quand on parle de pauvreté, ça n'a rien d'anodin. Le seuil d'extrême pauvreté est fixé à 677 euros en France. Dans la région les personnes pauvres ne vivent qu'avec 503 euros en moyenne.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Coye-la-Forêt solidaire avec les sinistrés d'Irma

Près de chez vous

Les + Lus