Commission européenne : bonne nouvelle, la frite belge est sauvée !

Les traditionnelles frites belges. / © MAXPPP
Les traditionnelles frites belges. / © MAXPPP

Un temps menacée par une directive européenne, la double cuisson des frites belges pourra continuer à se faire. Reportage à Bruxelles. 

Par Jeanne Blanquart

La frite belge, ceux qui en parlent le mieux, ce sont les clients. Pour tous, la goûter, c'est l'adopter. "Elle est croustillante, on ne sent pas trop le gras", explique un consommateur. "Elles sont différentes", compare une touriste venue du Canada. "Ici elles sont croustillantes, comme si c'était vraiment des vraies patates."

Ici, on vend plus d'une tonne de pommes de terre tous les jours. Un succès que l'on doit notamment à cette fameuse double cuisson. "C'est une moyenne à 160°C", explique Burak Ozturk, reponsable de la friterie. "Je ne vais pas vous dire exactement à combien parce que c'est le secret de la maison", sourit-il. "Et pour bien faire des frites belges, c'est de la graisse de boeuf. Sans ça, ce n'est plus une frite belge."

Commission européenne : bonne nouvelle, la frite belge est sauvée !

>> Un reportage d'Ali Benbournane, Jean-Marie Barfety et Rémy Maucort. 


Un "sacrilège"


Ce mode de cuisson a été au coeur des débats à la Commission européenne. En effet, des substances cancerigènes apparaitraient. Finalement, rien ne change. Le ministre belge en charge du dossier a d'ailleurs crié à la victoire cette semaine. 



Tous ici ont poussé un ouf de soulagement, les patrons de friteries en premier. "C'est un sujet qui a été mis sur la table et puis finalement a vite été rangé dans un placard parce qu'on ne touche pas à une institution, on ne touche pas à une culture", explique Luca Montante, gérant de Belgian Frites. "Elle est là, elle est enracinée, on ne peut rien y faire. Ce serait un sacrilège !"



Les belges si prompts à se diviser sur de nombreux sujets savent se réunir quand l'honneur du pays est en jeu. La frite est en quelque sorte la meilleure ambassadrice du royaume..


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus