Le Touquet : un stage pour apprendre la programmation informatique... avec des Lego !

Les ateliers Coding&Bricks auront encore lieu demain à l'aérodrome du Touquet. / © France 3 Hauts-de-France
Les ateliers Coding&Bricks auront encore lieu demain à l'aérodrome du Touquet. / © France 3 Hauts-de-France

Natacha Morsa, la créatrice de ces ateliers, a accepté de répondre à nos questions. 

Par Yacha Hajzler

Aujourd'hui et demain, dans la salle de contrôle de l'aérodrome du Touquet, des enfants pourront s'initier à la programmation informatique et à la création de jeux vidéos, en utilisant notamment des Lego et si tout vous paraît étrange dans cette phrase, pas de panique ! 

Natacha Morsa est la fondatrice de l'entreprise Coding&Bricks, et c'est elle qui organise ces ateliers : elle nous explique tout. 

Quel est le programme, aujourd'hui au Touquet ?


Natacha Morsa : Aujourd'hui, les enfants apprennent à faire un petit programme, une animation ou un jeu vidéo, en utilisant des logiciels comme Scratch, des supports Lego education ou encore un Makey makey (un kit permettant de connecter n'importe quel support pour en faire une manette de jeu, nldr)Ça, ça permet de leur faire faire des télécommandes en pâte à modeler.

Les enfants apprennent le langage informatique en s'amusant. / © France 3 Hauts-de-France
Les enfants apprennent le langage informatique en s'amusant. / © France 3 Hauts-de-France

Le fait d'apprendre la programmation en sortant de l'écran, ça permet aux enfants qui sont plus kinestésiques (qui ont une mémoire concentrée sur le mouvement des différentes parties du corps et la sensation que cela procure, ndlr) d'avoir quelque chose à toucher. Ça fait travailler des parties du cerveau qui n'en ont pas l'habitude. 

Chacun construit donc un petit programme, je les accompagne selon leur niveau, et ensuite on montre aux autres ce que l'on a fait. Ça permet de montrer aussi qu'on apprend par l'erreur, et les enfants sont fiers de montrer ce qu'ils ont fait. 

Quel est l'impact sur l'enfant de ces méthodes plutôt ludiques ? 


Selon le MIT (un institut de recherche américain, ndlr) et Lego Education, quand on implique l'enfant dans l'apprentissage, qu'on le fait expérimenter, il utilise des zones de son cerveau qui ne sont pas sollicitées quand il est assis en classe. On fait entrer en jeu de l'émotionnel, et donc la mémoire ne sera pas stockée au même endroit. Ces souvenirs vont davantage perdurer dans le temps. 

Les enfants impliqués, ils deviennent curieux, et ils apprendront par eux-mêmes. Ce qui me fait le plus plaisir, c'est quand les enfants rentrent chez eux, téléchargent le logiciel et deviennent des autodidactes. Pour certains, ça va vraiment devenir une passion ! 


Pour Natacha Morsa, le petit plus, c'est déclencher une vocation. / © France 3 Hauts-de-France
Pour Natacha Morsa, le petit plus, c'est déclencher une vocation. / © France 3 Hauts-de-France


C'est à ça que se consacre votre entreprise, Coding&Bricks ?


En fait, j'ai deux activités. D'abord, auprès des entreprises, j'articule les besoins des clients avec des ateliers, ça peut être pour du team-building (cohésion de groupe dans l'entreprise, ndlr), par exemple quand plusieurs agences veulent travailler ensemble et uniformiser leurs méthodes. Là, la programmation informatique n'intervient pas mais j'utilise de nouvelles méthodes de travail, le Lego "Serious Play" (littéralement "jeu sérieux" en anglais, ndlr).

La méthode Lego Serious Play est utilisée dans les grandes entreprises. / © ©Niels Aage Skovbo/Fokus Foto pour Lego.com
La méthode Lego Serious Play est utilisée dans les grandes entreprises. / © ©Niels Aage Skovbo/Fokus Foto pour Lego.com

L'autre partie, c'est cette partie éducation : on travaille par ateliers ou dans des écoles. On leur apprend une partie de compétences douces en amont : comment travailler en équipe sur un projet, développer une meilleure collaboration... C'est une approche pédagogique très courante dans les pays nordiques. On essaie aussi d'initier les enfants à la pensée informatique, par des ateliers.


Vous avez une certification pour cette méthode, "Lego serious play", en quoi cela consiste-t-il ? 


C'est né au Danemark, à l'époque où Lego avait failli mettre la clé sous la porte, à cause de l'arrivée des jeux vidéos. Chez Lego, dans les salles de réunion, quand quelqu'un veut exposer une idée, il y a toujours des Lego à triturer, à disposition. Ils se sont rendus compte que ça leur permettait de mieux verbaliser, et aussi de construire une idée en la formulant. Les autres non seulement écoutent mais regardent, ils valorisent aussi la créativité dans l'explication, et l'idée passe beaucoup mieux ! 

Donc c'est une formation de sept jours où on apprend à utiliser ces méthodes, à permettre à plusieurs entités de réfléchir ensemble. Si on a un groupe de douze personnes, les douze doivent participer. On articule la méthode à la problématique du client, à donner du tempo aux ateliers. 


Vous êtes également Ambassadeur numérique des Hauts-de-France, de quoi s'agit-il ?


C'est un partenariat entre la région Hauts-de-France et Facebook. Je suis suivie par un consultant de facebook, cette personne m'aide à travailler mon identité, mon image numérique, par mes publications ou mon nouveau site internet. Le but, c'est que nos entreprises aient plus de visibilité. La région met énormément d'énergie là-dedans, quand on aura eu la fibre optique, on n'aura plus de concurrent ! 

Si vous avez manqué le coche...

Coding & Bricks proposera à partir de la Toussaint des dates de stages à chaque vacances scolaires et des ateliers hebdomadaires au Touquet durant l’année scolaire.

Toutes informations seront consultables sur le site internet www.codingandbricks.com dès la rentrèe.

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus