Coup de gueule : se réjouir sur Facebook de la mort d'un migrant, c'est honteux, inhumain et illégal

© MAXPPP
© MAXPPP

Ce lundi, un article sur les migrants à Calais a entraîné sur notre page Facebook un flot de commentaires haineux, racistes et/ou stupides. Ras-le-bol ! 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Depuis plusieurs années, sur notre page Facebook, surtout quand le débat est vif et les questions sensibles, nous modérons, tentons de dialoguer avec les abonnés, de rappeler les règles... Nous bannissons aussi très souvent définitivement ceux qui dépassent les bornes. Un travail de longue haleine, quotidien et qui ne s'arrête jamais. C'est notre responsabilité de média d'empêcher tout propos contrevenant à la loi sur nos publications et nos réseaux sociaux. 

Ce lundi, suite à notre article sur la mort d'un migrant sur la rocade portuaire, une grande majorité de commentaires avait un seul objectif : se réjouir ouvertement, cyniquement, sans aucun scrupule, de ce décès. Ce n'est pas nouveau, c'est triste, mais l'ampleur de ce phénomène, malgré de très nombreux rappels à l'ordre ces derniers mois, nous a choqués. 

Ras-le-bol de lire des "Youpi, un de moins", des "Lol", des "Je vais pleurer, enfin si ça veut bien, Lol !", "Pas grave"... La haine trouve de multiples façons de s'exprimer... Ces commentaires, racistes, incitant à la haine, violents, nous les avons évidemment supprimés. Mais en voici quelques-uns :
Heureusement, de nombreux internautes s'indignent, disent aussi leur dégoût de lire de tels commentaires. Heureusement, nous sommes intervenus en publiant ce message : "Plusieurs dizaines de personnes ont été bannies définitivement de cette page. Se réjouir de la mort de quelqu'un est non seulement inhumain et scandaleux mais aussi illégal. Nous nous réservons le droit de porter plainte." Mais, ce lundi, nous tenions à dire encore plus fort notre ras-le-bol...

Bild en Allemagne, La Voix du Nord, Nord-Littoral... Ces derniers mois, de nombreux médias ont exprimé leur colère face à cette haine déversée sur Facebook. Face à ce sentiment d'impunité de certains internautes derrière leur clavier. Cette inhumanité aussi. Notre coup de gueule est une façon de dire que "malheureusement, ça continue", que le problème est loin d'être résolu...

A notre tour, nous disons que Facebook doit trouver, avec les médias, une solution efficace pour bannir de son réseau les personnes capables d'écrire quotidiennement, sous divers pseudonymes, des commentaires stupides et haineux. A notre tour, nous appelons les utilisateurs de Facebook, à exprimer massivement aussi leur dégoût face à ces commentaires. A notre tour, nous disons notre détermination à tout faire pour préserver Facebook comme un lieu de débat intéressant, enrichissant et qui permet à chacun d'exprimer son point de vue. Nous ne cachons pas les problèmes, n'évitons pas les questions sensibles ou les polémiques, ne censurons pas la colère, l'incompréhension ou les ras-le-bol... Mais, il y a des limites.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un nouveau concept à Péronne le " prêt à camper "

Près de chez vous

Les + Lus