Dismaland, l'anti-Disneyland de Banksy servira à faire des abris aux migrants de Calais

Le parc d'attractrion anti-Disney, Dismaland, situé dans une station balnéaire désertée (Weston-super-Mare), près de Bristol, dans le Sud de l'Angleterre, va être détruit et ses matériaux serviront à la construction d'abri pour les migrants.

© MAXPPP
C'est une histoire un peu folle. Au départ, le roi du street art Banksy réunit 58 artistes pour recréer un parc d'attraction lugubre, un centre anti-Disneyland. Des touristes du monde entier viennent admirer le travail. Un succès, qui s'est achevé ce dimanche avec la fermeture du parc. Dès lors, l'artiste a décidé de démonter ses structures et de les offrir aux migrants de Calais : " Tout le bois et les accessoires de Dismaland seront envoyés à la "jungle", camp de réfugiés près de Calais pour construire des abris " a t'il déclaré via le site du parc, en publiant ce photo montage :
© Dismaland


D'après The independent, le parc a rapporté plus de 20 millions de livres à la commune. Mais là pas question d'argent, ou de ticket. "Les réfugiés étaient un thème dans le parc Dismaland lui-même, qui comprenait des étangs avec des bateaux à moteur remplis de demandeurs d'asile désespérés", explique l'article. L'artiste est donc sans doute sensibilisé depuis longtemps à la cause des migrants.

Le démantelement du parc devrait prendre 3 semaines. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration royaume-uni international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter