Wahiba Baha, chroniqueuse handicap de 9h50 le matin, reçoit mardi 14 mars, Cécile Pourleur, créatrice de vêtements pour enfants handicapés et Brigitte Blachon, maman de Lili.

Par Wahiba Baha

Pour la première fois en France, une grande enseigne de prêt-à-porter se lance en proposant des vêtements adaptés aux enfants handicapés. Kiabi en association avec Les Loups Bleus présentent, en ligne, une collection spécifique et adaptée pour les enfants en situation de handicap.

Alors que l’aiguille du temps défile, file dans sa course folle  le matin, il est bien souvent compliqué d’habiller son enfant entre le bonnet, les moufles, les chaussettes, et le pull qu'il faut remettre à l’endroit… Lorsqu’on est parents d’un enfant handicapé et que ce dernier dépend de nous, c’est plus difficile de trouver et d’habiller son petit loup ou sa petite puce.

C’est pourquoi, de nombreux parents se sont improvisés stylistes afin de pouvoir vêtir leurs enfants. En créant eux-mêmes des vêtements adaptés, comme une chemise  avec des boutons aimantés, une cape facile à mettre, des bottes adaptables aux attelles.
  
C’est ce qu’a fait Cécile Pourleur maman de 4 enfants, dont Camille âgée de 8 ans et qui est en situation de handicap moteur. Cécile a créé Les Loups Bleus.
© DR
© DR


Elément déclencheur

Cécile Pourleur : Un jour je donnais le bain à mes filles quand ma fille Camille, pour rejoindre ses sœurs, s’est mise à ramper en essayant d’enlever ses vêtements. Malheureusement elle n’y arriva pas sans mon aide. Je n’oublierai jamais son regard à ce moment précis. J’ai pu lire dans ses yeux qu’elle savait à présent qu’elle ne pourrait jamais faire comme ses sœurs et qu’elle était différente, elle n’avait que 3 ans. C’est afin de ne plus voir cette douleur dans ses yeux, que j’ai décidé de me lancer et d’adapter des vêtements. Pour que ma fille, Camille, et d’autres enfants n’aient plus la hantise de s’habiller le matin.

Vous créez tous les vêtements aujourd’hui ?
Cécile Pourleur : Oui, j’imagine, j’adapte, je façonne la première pièce, ensuite je collabore avec un atelier solidaire (Mode Estime) pour la production.

Est-ce qu’il y a réellement une demande ?
Cécile Pourleur : Je suis pratiquement en rupture de stock à chaque sortie ! Il est vrai aussi qu’il n’existait jusqu’à aujourd’hui aucune enseigne qui proposait des vêtements pour les enfants handicapés, si ce n'est comme moi quelques parents qui adaptent des vêtements et qui les partagent ensuite sur la toile, mais cela reste je le concède très cher.

Brigitte, vous êtes maman de Lili, 12 ans, en situation de handicap. Pour vous est-il plus facile d’avoir des vêtements adaptés au quotidien ?
Brigitte Blachon : Oui, il est impossible de faire porter à un enfant un jean classique, il est compressé, les coutures peuvent êtres gênantes jusqu’à douloureuses… En utilisant des vêtements adaptés, cela est un gain de temps et plus confortable pour l’enfant.

J’ai remarqué que de plus en plus, les vêtements étaient tendance, colorés, ce qui change et fait moins penser à un vêtement médical. Est-ce que cela a aussi a une importance pour vous ?
Brigitte Blachon : Oui, le handicap est vu autrement, lorsque je me promène ou me rends à l’école avec Lili, les personnes ne voient plus le handicap en premier lieu, mais s’arrêtent parce qu’elles trouvent ma fille jolie sous une cape bleu étoilée par exemple. Cela engendre le lien, la conversation, l’échange.

Quel serait pour vous votre dernier mot ?
Brigitte Blachon : Ma dernière phrase c’est que je suis fière de ma fille et de sa différence.

Michel Mallory, le parolier du show biz français