© MaxPPP
© MaxPPP

Par Dr Frédéric Vlaemynck, vétérinaire de la clinique CaduVet.

Comme chaque mardi, notre vétérinaire préféré, Frédéric Vlaemynck est sur le plateau de 9h50 le matin Nord Pas-de-Calais. Cette semaine : focus sur le wallaby ! Est-il possible d’en avoir un à la maison ? Est-ce un animal qui se domestique ?

Qu'est-ce qu'un wallaby ? Peut-on avoir ce genre d'animaux chez soi ?
Derrière ce terme se cachent tous les petits "kangourous". Traditionnellement, on parle quasi exclusivement du wallaby de Benett. Légalement oui, on peut avoir un wallaby chez soi mais à condition de demander une autorisation d'élevage d'agrément auprès de la préfecture avant son achat. Et malheureusement son acquisition est réalisable auprès des grandes animaleries (souvent frontalières)

Peuvent-ils vivre chez nous ?
Fondamentalement oui, nos climats tempérés sont compatibles avec ceux qu'ils connaitraient dans leurs zones de vie naturelles (Tanzanie, Australie occidentale). Les wallabies craignent surtout les excès de chaleurs.

S'agit-il réellement d'un animal de compagnie ?
Certainement pas ! Il faut bien comprendre que, même si souvent le jeune spécimen acheté est imprégné à l'être humain et peut faire croire à tort à une possible relation de compagnie, le wallaby reste un animal sauvage et fragile nécessitant beaucoup de précautions et confrontant son propriétaire à beaucoup de contraintes.

Quelles sont ces contraintes ?
Il faut un large terrain arboré, avec des zones de repos ombragées, clôturé et sécurisé contre les fugues (animal capable de bondir à plus de 1m50) et les vols. Le wallaby a aussi besoin de créer une famille, un groupe pour le bien-être de l'animal avec les implications de reproduction que cela impose. D’ailleurs, en parlant de reproduction, petit focus sur la fameuse poche dub kangourou : La durée de gestation du wallaby est courte (une trentaine de jours) puis le petit rejoint la poche de la maman où il finit sa maturation pendant 5 mois avant d'être prêt à affronter la vie.

Qu'est-ce que ça mange un wallaby ?
Herbivore stricte, il se nourrit d'écorces, de racines, de foin et d'un peu de légumes et de fruits.

Émission spéciale "lendemain de scrutin" en Picardie