Enquêtes de région

Logo de l'émission Enquêtes de région

Le big-bang Macron dans les Hauts-de-France ou comment les élections 2017 ont fait exploser le paysage politique

Enquêtes de région : ma vie de candidat en campagne pour les législatives 2017

Quel big-bang !  Des nouveaux députés en marche, des partis traditionnels à la dérive, de nouvelles têtes venues de la société civile. La vague Macron a fait exploser le paysage politique. Enquêtes de région a suivi 5 candidats, dans les coulisses de la campagne des élections législatives 2017.

Par claude tronel

En quelques semaines les élections 2017 ont dessiné une nouvelle carte politique des Hauts-de-France. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, la République en Marche compte 15 députés sur 33 élus pour ces 2 départements. Même déferlante dans la Somme, l'Oise, et l'Aisne avec 8 députés LREM sur 17 élus.

Quel big-bang politique dans les Hauts-de-France ! En avril 2016, Emmanuel Macron lançait le mouvement en Marche à Amiens. Pour comprendre et voir comment, un an après, la vague Macron a fait exploser le paysage politique des Hauts-de-France, Enquêtes de région a suivi la campagne de 5 candidats de partis politiques différents dans 5 circonscriptions.

Pendant plusieurs semaines, les équipes de France 3 ont accompagné les candidats :
  • au Touquet le duo en marche Thibault Guilluy et Tiphaine Auzière
  • à Amiens le réalisateur insoumis François Ruffin
  • à Hénin-Beaumont Marine le Pen pour le Front National
  • à Douai la socialiste Agnès Dupuis
  • à Laon le Républicain François Coulon


Enquêtes de région "législatives 2017"

une émission présentée par Cathy Colin 
réalisation Grégory Bocage

Ma vie en campagne législatives 2017



Deux novices en marche au Touquet

La plus people des circonscriptions des Hauts-de-France a mobilisé les médias. Au Touquet, Enquêtes de région s'est mis dans les pas du duo en marche. Thibault Guilluy et Tiphaine Auzière, sont partis à la bataille contre le député-maire sortant Daniel Fasquelle des Républicain, dans la 4è circonscription du Pas-de-Calais.

En 4 semaines, le tandem de La République en Marche mène une campagne "comme on lance une start-up" dit le jeune macroniste Thibault Guilluy. Porté par la vague en Marche, le premier tour semble prometteur pour le tandem Thibault Guilluy et Tiphaine Auzière.

Dimanche 11 juin, vers 20h00.  Tiphaine Auzière reçoit un appel de sa mère, Brigitte Macron. Tiphaine Auzière semble confiante même si elle reconnait que "ça va être serré". La conservation au téléphone est alors interrompue par un appel du Président de la République, Emmanuel Macron, le beau-père de Tiphaine Auzière.

Ça va Dadi ?

Tiphaine Auzière au téléphone avec Brigitte et Emmanuel Macron
Extrait du reportage de Marie-Noelle Grimaldi, Sébastien Gurak, Dairaux François, Marc Graff - France 3

Une semaine plus tard, c'est la déception. Avec 48% des voix, les proches d'Emmanuel Macron sont battus au 2d tour par Daniel Fasquelle. Le Républicain devance Thibault Guilluy et sa suppléante Tiphaine Auzière de 2000 voix.


François Ruffin, le scénario impossible

Merci Patron ! ... ou merci Macron ? L'insoumis François Ruffin a réalisé une campagne électorale quasi impossible. Début juin, le réalisateur du film "Merci Patron" ne pensait vraiment pas devenir député. Contre le candidat de la République en Marche d'Emmanuel Macron, François Ruffin gagne la 1ère circonscription de la Somme à Amiens avec 56% des voix.

Celui qui "veut mettre le peuple à l'assemblée" a bien l'intention d'être "le député-smicard" menant bataille sur les dossiers sociaux contre la politique du gouvernement d'Emmanuel Macron.
François Ruffin, le scénario impossible
Extrait du reportage de Pierre-Guillaume Creignou, Floriane Olivier et Jérôme Arrignon - France 3


Marine le Pen, la longue route


Après 3 échecs en 2002, 2007 et 2012, Marine le Pen est élue députée dans le Pas-de-Calais. De marché en marché, de porte en porte, Enquêtes de région a suivi la longue campagne de Marine le Pen dans la 4è circonscription du Pas-de-Calais celle d'Hénin-Beaumont.

Avec 58% des voix, elle bat le candidat de La République en Marche et fait son entrée à l'Assemblée Nationale. La présidente du Front National qui espèrait entre 15 et 30 députés n'a gagné que 8 sièges au Palais Bourbon. Petite satisfaction pour la nouvelle députée, 5 élus viennent du Nord et du Pas-de-Calais, essentiellement du bassin minier. 

Autre satisfaction, son mari Louis Aliot est aussi élu député à Perpignan dans la 2è circonscription des Pyrénées-Orientales. Marine le Pen ne cache pas son plaisir lorsque le couple politique échange quelques mots au téléphone.

Félicitations mon amour, bravo mon coeur

Extrait Enquêtes de région : Marine Le Pen, dans les coulisses de la campagne des élections législatives avec Bruno Bilde et Steeve Briois
Extrait du reportage Enquêtes de région réalisé par Corinne Péhau, Gonzague Vandamme, Rémi Maucort - France 3


La socialiste Agnès Dupuis, emportée par la vague


L'étiquette socialiste était trop difficle à porter. Plus très facile, en tout cas pour Agnés Dupuis ! Enquêtes de région a suivi la candidate du Parti Socialiste dans la 17è circonscription du Nord, à Douai. Agnès Dupuis sillone la circonscription pour expliquer son projet. De porte en porte, elle est accueillie parfois avec gêne, parfois avec ironie. Dur, dur ! 

- Mais de quel bord êtes-vous ?
- Du Parti Socialiste !
- Hooo, y'en a encore ? 

La socialiste Agnès Dupuis emportée par la vague Macron
Extrait du reportage de Laurent Navez, Jean-Marc Vasco, Mathilde Kaczkowski, Gonzague Vandamme, Antonio Da Fonseca - France 3

Agnès Dupuis est éliminée dès le 1er tour. Pas abattue pour autant, l'enseignante et ajointe au maire de Douai en charge des écoles va continuer sur le terrain pour que le PS retrouve de la voix.


Le républicain Coulon ne résiste pas à la déferlante macroniste


Christophe Coulon, Républicain, est l'un des proches lieutenants de Xavier Bertrand. Sa candidature dans la 1ére circonscription de l'Aisne, celle de Laon, était préparée de longue date. Le vice-président de la région Hauts-de-France en charge de la ruralité mène "campagne dans les campagnes".

Mais ici, comme dans de nombresues circonscriptions de France, la vague Macron déferle. Des difficultés personnelles viennent fragiliser la candidature de Christophe Coulon. Le Républicain est éliminé dès le 1er tour avec 18% des voix.
Le soutien de Xaxier Bertrand n'a pas suffi à Christophe Coulon pour gagner l'élection
Extrait du reportage de Eric Henry et Marie Benoist - France 3




A lire aussi

Replay - Enquêtes de région : Que deviennent les migrants ?