© MaxPPP
© MaxPPP

Les séjours d'études à l'étranger se généralisent. Mais quel que soit le dispositif envisagé, sachez que la mobilité, ça se prépare, comme l'explique Khadija Abouchan, journaliste à La Voix l'Etudiant, que vous vous retrouvez le jeudi à 9h50 dans Nord-Pas-de-Calais Matin.

Par Marie-Agnès Bourgain

Une expérience unique

Découverte d’un pays et de sa culture, apprentissage d’une langue, ouverture sur un autre système éducatif ou professionnel, rencontres multiculturelles... nombreux sont les apports d’un séjour à l’étranger. Tous les étudiants qui partent à l’étranger en tirent des bénéfices qu’ils valorisent sur le plan personnel, intellectuel, social ou culturel. C’est une richesse culturelle unique et une expérience recherchée des recruteurs sur un CV . Pourtant, les étudiants du Nord-Pas de Calais et de Picardie mettent encore beaucoup de freins à un départ à l’étranger : trop cher, pas d’utilité, difficultés d’organisation...  De nombreux programmes et aides accompagnent d’ailleurs les candidats au départ, tant d’un point de vue financier qu’au niveau de l’organisation. www.nordpasdecalais.fr/capsurlemonde

Partir étudier à l'étranger

Construire un projet

Si les études et stages à l’étranger sont aujourd’hui facilités grâce à de nombreux programmes, encore faut-il réfléchir à un vrai projet autour de ce départ. On ne boucle pas ses valises du jour au lendemain pour aller passer six mois à Dublin ou Rome. C’est un projet qui se mûrit. Ce n’est pas du tourisme ! Avant de penser au shopping à Londres ou à la fête de la bière à Munich, vous devez donc connaître les universités susceptibles de vous intéresser ou les entreprises dans lesquelles vous pourrez effectuer un stage. Les services des relations internationales (RI) de votre établissement peuvent vous renseigner. Vous ne pourrez d’ailleurs pas partir n’importe où : chaque établissement noue des partenariats à l’étranger en relation avec ses disciplines de prédilection. Ne tardez pas à commencer à vous renseigner : ces démarches sont à réaliser six mois à un an avant le départ. Des documentations sur les pays et établissements sont disponibles au sein des services RI. Pour améliorer votre niveau en langue, sachez que toutes les universités disposent de centres de langues ou de modules pour renforcer et développer vos connaissances en la matière. Vous devez également prendre en compte la période la plus propice pour un départ : en licence, master, troisième ou quatrième année d’école ?

Les programmes

En fonction de votre projet : études, stage, recherche, volontariat international..., différents programmes d’échanges permettent d’organiser et de financer votre départ à l’étranger. Au sein de l’Union Européenne, le processus de Bologne a largement facilité les choses, en instaurant notamment le système LMD (licence-master-doctorat) qui vise à harmoniser les diplômes à travers toute l’Europe. Le célèbre programme Erasmus est le plus connu des dispositifs européens. Depuis sa création en 1987, Erasmus a permis la mobilité de plus de 3 millions de jeunes européens. Il concerne toutes les disciplines, pour des séjours de trois à douze mois. Depuis janvier 2014, ce dispositif est élargi. Baptisé Erasmus +, le nouveau programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport bénéficie, pour sept ans, d’un budget de 14,7 milliards d’euros, soit 40% de plus que les programmes actuels. Plus de 4 millions de personnes bénéficieront d’une aide pour aller étudier, suivre des formations, travailler ou faire du bénévolat à l’étranger, dont 2 millions d'étudiants de l’enseignement supérieur, 650.000 étudiants en formation professionnelle et en apprentissage, 800.000 enseignants, assistants, formateurs, membres du personnel éducatif et animateurs de jeunesse, ainsi que plus de 500 000 jeunes désireux de participer à des échanges ou de faire du bénévolat à l'étranger. Sachez que de nombreux établissements, dont les écoles de commerce, ont fait des études à l’étranger l’un des axes  de leur pédagogie. Parfois il est même possible de décrocher un double diplôme !

www.erasmusplus.fr

Au programme de Nord-Pas-de-Calais Matin jeudi 26 novembre à 9h50
- Dossier : l'intoxication au monoxyde de carbone
-  Métier : cordonnier
- Education  : étudier à l'étranger
- Terroir : les agrumes
- Livre : " Bienvenue à l'baraque" de Jean-Christophe Van Waes
- En direct extérieur : la banque alimentaire à Santes, à la veille de la grande collecte
- Et toujours  : la revue du web et des nouvelles de la presse hebdomadaire régionale par skype

Le plus vieux mini-golf de France est à Mers-les-Bains