Emotion à Lille lors du concert de passation Casadesus - Bloch

Emotion à Lille lors du concert de passation Casadesus - Bloch

Le concert de passation entre l'emblématique Jean-Claude Casadesus, 80 ans, et son jeune successeur Alexandre Bloch, 31 ans, à la direction musicale de l'Orchestre nationale de Lille (ONL) a suscité jeudi soir une vive émotion. 

Par Emmanuel Magdelaine

Après avoir dirigé avec sa fougue habituelle l'ouverture de Benvenuto Cellini de Berlioz (1803-1869), Jean-Claude Casadesus, fondateur de l'ONL en 1976, a eu quelques mots pour les musiciens, le public, les partenaires de l'institution musicale et enfin son successeur. "Mon cher Alexandre, je te souhaite tout le bien que ton talent mérite. Je t'adresse la phrase que Pierre Mauroy (ancien maire de Lille et Premier ministre, ndlr) m'a donnée quand j'ai commencé cette belle aventure à Lille : Donne au Nord, il te le rendra !", a dit au micro Jean-Claude Casadesus, qui n'a pu retenir quelques larmes.

Bienvenue maestro !


"Le Nord m'a beaucoup donné, j'y ai vécu 85% de ma vie. Je n'ai plus qu'une chose à te dire, Bienvenue maestro !", a-t-il lancé avant d'étreindre Alexandre Bloch, sous une salve d'applaudissements. Alexandre Bloch a ensuite pris la baguette pour poursuivre le concert avec l'oeuvre "InFall" de l'auteur catalan contemporain Hèctor Parra, puis le concerto pour violon de Khatchaturian (1903-1978) avec le virtuose franco-serbe Nemanja Radulovic, dont le violon a électrisé l'auditorium du "Nouveau siècle".

Ce concert de passation s'est achevé avec "L'Oiseau de feu" d'Igor Stravinsky (1882-1971). S'il quitte la direction musicale de l'ONL, Jean-Claude Casadesus continuera toutefois de diriger plusieurs concerts et reste directeur artistique de "Lille piano(s) festival".

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Longuenesse : un détenu retrouvé mort dans l'incendie de la maison d'arrêt

Près de chez vous

Les + Lus