A Gonnehem et Mazinghem, on peut presser son propre jus de pommes

Tous les vendredis et samedis du mois d'octobre, à Gonnehem et Mazinghem (dans le Béthunois), une association propose aux particuliers de venir presser les pommes de leur verger. Jusqu'à 300 kg de fruits par personne transformés en jus de pomme pasteurisés. Un concept qui plait. 

Par @F3nord

Devant la porte du hangar, à Gonnehem (près de Béthune), des particuliers attendent patiemment que vienne leur tour. Leurs cageots de pommes sont sortis. Des kilos et des kilos ramassés dans leur jardin ou leur verger. "On a un grand verger, explique Guillaume Dassonville, un habitant de Gonnehem. Nous ça fait 3 ans qu'on fait ça et on est très content de la qualité du jus de pommes."

Il faut dire qu'à Gonnehem, tout l'équipement est à disposition. Un pressoir itinérant installé au gré de la saison par des bénévoles passionnés. "On broie les pommes et après on les met dans le pressoir pour extraire le jus qu'il y a dedans, explique Albert Ducatez, arboriculteur amateur. Il y a à peu près 50% de jus dans les pommes."

Fin du pressage à la Toussaint

Un jus de pomme maison de plus en plus couru par les particuliers. Peut-être aussi car ces dernières années la plantation d'arbres fruitiers de variétés anciennes a été encouragée dans la région.

Ce pressoir itinérant a tellement de succès que les bénévoles ne peuvent pas répondre à toutes les demandes. Malgré une campagne de pressage qui s'étale sur tout le mois d'octobre. La campagne de pressage se cloturera le week-end de la Toussaint par une grande fête de la pomme à Mazinghem, avec démonstration de pressage

Sur le même sujet

Baie de Somme : tempête Thomas à Cayeux-sur-Mer

Actualités locales

Les + Lus