Fusion Alstom-Siemens : accrochage entre manifestants et policiers à Valenciennes

Les policiers ont chargé les manifestants à Petite-Forêt ce vendredi matin. / © France 3
Les policiers ont chargé les manifestants à Petite-Forêt ce vendredi matin. / © France 3

Des manifestants installés devant le site d'Alstom à Petite-Forêt ont été délogés par la police ce vendredi matin, alors que le ministre de l'Économie Bruno Le Maire doit s'exprimer sur le site à propos de la fusion avec l'allemand Siemens.

Par M. F.

Ce vendredi matin, des manifestants positionnés devant le site d'Alstom à Petite-Forêt, près de Valenciennes, ont été repoussés par la police. 

Fusion Alstom-Siemens : accrochage entre manifestants et policiers à Valenciennes
Des manifestants installés devant le site d'Alstom à Petite-Forêt ont été délogés par la police ce vendredi matin, alors que le ministre de l'Économie Bruno Le Maire doit s'exprimer sur le site à propos de la fusion avec l'allemand Siemens.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire doit s'exprimer dans la matinée ce vendredi sur le site du constructeur ferroviaire à propos de la fusion avec l'allemand Siemens.

Bruno Le Maire a assuré cette semaine que le gouvernement avait "les moyens d'exercer la pression nécessaire" sur le groupe allemand pour qu'il tienne ses engagements, notamment le maintien de l'emploi et des sites industriels pour une durée de quatre ans.


Il a par ailleurs assuré qu'en tant que "client majeur de Siemens-Alstom", l'Etat détient, à travers ses commandes, "un moyen de contrôle qui est beaucoup plus important que d'avoir 5, 10, ou 15% au capital du nouvel ensemble".

Du côté des syndicats, on craint que les promesses de maintien de l'emploi ne soient pas tenues.

A lire aussi

Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus