Clairoix : les Conti écrivent à Nicolas Sarkozy

Ils interpellent le Président de la Rébublique et Marie Elisabeth Schaëffler, premier actionnaire de Continental AG.

Par Laurent PENICHOU

Ils ont expliqué les raisons de leur colère, jeudi après-midi, lors d'une conférence de presse. Le comité de lutte avait obtenu que la cellule de reclassement soit prolongée en 2012, mais il n'est pas du tout satisfait du travail réalisé par Altedia.

Altedia suit 327 anciens salariés. Le comité affirme que depuis janvier, seul sept d'entre eux ont retrouvé un CDI, alors que 50 personnes devaient être reclassées chaque mois.

Continental précise de son côté que 76 personnes ont trouvé une solution définitive ou provisoire, sept CDI, sept créations d'entreprises et une soixantaine de postes en interim et CDD, de durées variées.

Querelle de chiffres.

Sur le même sujet

Deux morts dans un accident de voiture dans l'Aisne

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés