“Le Conseil Régional sera le lieu d’où repartira la croissance régionale”, Xavier Bertrand, président LR du Nord-Pas-de-Calais-Picardie

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Alors qu'il vient d'être élu à la présidence du conseil régional de Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand a énoncé les différentes mesures qu'il soumettra au vote de l'Assemblée régionale...Avec une priorité: l'emploi....Le nouveau président du Conseil régional veut un New Deal régional...

Par Jennifer Alberts

"Le travail a été notre slogan, il sera notre politique"....C'est par ces mots que le nouveau président de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a ouvert son long énoncé des différentes mesures qu'il compte prendre pour relancer la croissance et l'économie dans la nouvelle grande région. Xaiver Bertrand veut en effet faire du Conseil Régional "le lieu d’où repartira la croissance régionale"...

C'est dans cette optique que le président du Conseil régional va confier la vice-présidence à la formation et aux relations avec les entreprises et la présidence de la commission économie à des chefs d'entreprise, en précisant tout de même "l'emploi, c'est moi. je serai en première ligne"...

Dès la fin du mois de janvier, Xavier Bertrand convoquera une assemblée plénière du Conseil Régional pour soumettre à son vote 3 mesures en faveur de l'emploi et de l'économie:
  • le financement d’une partie des charges sociales pour tout nouvel emploi supplémentaire;
  • la mise en place d’une aide aux transports pour ceux qui sont obligés d’utiliser leur voiture pour aller travailler ou reprendre une formation en vue d’un emploi;
  • l'instauration d'un plan d’urgence aux éleveurs et producteurs de lait;
Xavier Bertrand a également annoncé le triplement de la prime pour les entreprises qui prendront des apprentis et la création d'une "banque régionale unique d'investissement".
Par ailleurs, il a indiqué vouloir travailler avec les conseils départementaux pour mettre en lien la formation professionnelle et les bénéficiaires du RSA, précisant que lorsqu’un bénéficiaire du RSA refusera 2 propositions des services du Conseil Régional, ses indemnités seront suspendues…

Découvrez toutes les propositions économiques de Xavier Bertrand:

L'emploi au coeur de la politique régionale de Xavier Bertrand


Xavier Bertrand veut également faire de la région la région la plus innovante de France. Il souhaite que la culture soit accessible au plus grand nombre et veut un «choc culturel» chez les enfants de la région. Un plan d’aménagement de structures sportives pour rattraper le retard de la région en la matière sera par ailleurs élaboré. Xavier Berrand compte également postuler pour la région devienne la base avant des JO de Paris.
L’une des priorités en matière de santé est l’installation de médecins dans les zones les moins dotées:

Santé, culture, éducation: les propositions de Xavier Bertrand


Découvrez les autres propositions de Xavier Bertrand en terme de transports et d'agriculture:

Dernières propositions de Xavier Bertrand









La question des migrants

Dans son discours, Xabier Bertrand a évoqué la situation des migrants clandestins. Il affirmé vouloir peser auprès du gouvernement pour que soient remis en cause les Accords du Touquet...

Les accords du Touquet ont été signés le 4 février 2003 entre la Grande-Bretagne et la France. Ces accords sont intervenus dans le contexte de la fermeture de Sangatte en 2002 sous la pression de la Grande-Bretagne.

Ces accords facilitent les contrôles frontaliers dans les ports de la Manche et de la mer du nord. Ils permettent surtout aux agents français de faire des contrôles en Angleterre et aux agents Anglais de faire des contrôles en France. Cela revient à créer des enclaves où chacun applique sa propre législation. Des bureaux qu'on appelle des "bureaux de contrôle nationaux juxtaposés" sont installés à Calais et à Douvres. Les agents français envoyés à Douvres et les Britanniques envoyés à Calais doivent vérifier que les candidats à l'immigration remplissent les conditions pour entrer en Angleterre. Ils peuvent retenir un immigré pendant 24h. Pareil à Douvres, sachant que les candidats qui passent par la Grande-Bretagne pour aller en France sont bien moins nombreux.

Concernant les clandestins qui tentent de passer la frontière cachés dans des camions, les accords du Touquet stipulent que les contrôles de fret se font "à l'entrée du terminal fret", c'est-à-dire en France.

En termes de demandeurs d'asile, les accords du Touquet ne sont pas favorables à la France. D’après le traité, si la demande d’asile est formulée avant que le bateau sur lequel a embarqué le demandeur ne parte pour l'Angleterre, c’est à la France de traiter la demande. Si elle est faite après le départ du bateau, c’est à l’Angleterre de s’en charger. Une fois à Douvres, si le demandeur se voit refuser sa demande, il est renvoyé à Calais.

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Qui est Karim Hadadcha, le principal suspect du trafic de drogue démantelé à Lille ?

Près de chez vous

Les + Lus