Législatives 2017 - Les mots politiques : le financement des partis politiques

Aucun parti politique ne part en campagne électorale sans argent. Mais qui les finance ? Selon quelles règles ? Financement des partis politiques, c'est le mot politique du jour.

Par Jennifer Alberts

En France, les partis politiques sont principalement financés par les adhérents mais aussi et surtout par les aides publiques (vos impôts donc, et les miens aussi…)

Et cela depuis la loi du 11 mars 88, relative à la transparence financière de la vie politique…



Lors des législatives, l’Etat rembourse une partie des dépenses des formations politiques : et là, c’est un peu comme au Loto : certains touchent le jackpot, d’autres sont des gagnants du 2nd rang ou n’ont aucun bon numéro…

Pour avoir une part du gâteau, un parti doit avoir fait au moins 1% des suffrages exprimés dans au moins 50 circonscriptions. La taille de la part est proportionnelle au nombre de voix. Et une voix rapporte en moyenne 1,42 euros !

Et pour avoir la cerise (…celle sur le gâteau !), il faut avoir des élus : un parti touche 37 280 euros par député….

Mais quand on voit la tournure des législatives cette année, il est fort à parier qu’il va falloir revoir la taille et le nombre d’assiettes à la table

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Tugny-et-Pont (02) : refuge pour les pèlerins

Près de chez vous

Les + Lus