Mort dans un foyer d'insertion à Divion : deux personnes mises en examen

Deux personnes sont en détention provisoire. / © MAXPPP
Deux personnes sont en détention provisoire. / © MAXPPP

Sur les quatre personnes interpellées, deux seront jugés pour meurtre. 

Par France 3 Hauts-de-France

Vendredi soir, un jeune homme de 22 ans est mort poignardé au cours d'une rixe opposant des résidents à des réfugiés soudanais, dans un foyer d'insertion à Divion. 

Deux mis en examen, un témoin assisté


Le parquet de Béthunes a indiqué ce matin que deux des migrants soudanais interpellés ont été "mises en examen des chefs de meurtre ainsi que de violences en réunion". 

Un troisième a été placé sous le statut de témoin assisté, la juge d'instruction ayant considéré qu'il "n'existait pas d'indices suffisamment graves ou concordants permettant de l'impliquer véritablement dans ces faits".

Comme l'avait anticipé le parquet dans un communiqué, les deux mis en examen on été placés en détention provisoire. Une autopsie doit avoir lieu de début de semaine "afin d'établir avec certitude l'origine du décès de la victime"

"A ce stade, si (la présence des trois Soudanais) sur les lieux et leur participation à l'altercation est établie, aucune certitude ne permet de déterminer celui qui est à l'origine du décès de la victime", a expliqué le parquet.

Le jeune homme, qui ne résidait pas au foyer mais en squattait régulièrement un des logements, avait été retrouvé en arrêt respiratoire et n'avait pas pu être ranimé. 

"Au sujet d'une jeune femme"


Le drame s'était produit aux alentours de 21h30 dans le foyer du du réseau Résidence Habitat Jeunes Serge Gouillart.

Le parquet de Béthunes, dans un communiqué, livrait une ébauche d'explication sur les causes de l'incident :  "Les premiers éléments recueillis laissent penser que la dispute est intervenue au sujet d'une jeune femme qui se trouvait avec" ces jeunes gens. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eric Sikora est de retour sur le devant de la scène

Près de chez vous

Les + Lus