Nanoparticules : Auchan retire de la vente les produits contenant l'additif E17

La marque a choisi d'anticiper sur le scandale en retirant les produits de la vente. / © REMY GABALDA / AFP
La marque a choisi d'anticiper sur le scandale en retirant les produits de la vente. / © REMY GABALDA / AFP

Ces microparticules peuvent s'immiscer facilement dans l'organisme, sans qu'on en connaisse les effets. 

Par Avec AFP

"Tous les produits de marque Auchan contenant des nanoparticules vont être retirés des rayons" a affirmé la firme nordiste à l’AFP, sans doute désireuse d’étouffer dans l’œuf un nouveau scandale agroalimentaire.

Dans son édition de septembre, le magazine 60 millions de consommateurs pointe du doigt la présence d’additifs sous forme de nanoparticules dans des sucreries, sans que leur présence sous cette forme ne soit indiquée.

Une molécule intrusive


Une nanoparticule est une molécule plus petite que nos cellules, et plus grande qu’un atome. Elle peut être le produit d’une réaction, ou fabriquée artificiellement. Il en existe dans n’importe quel matériau, et chacune possède des caractéristiques différentes.

Cependant, selon le site Novethic, le danger pour la santé réside dans sa taille. Plus petite qu’une cellule, une nanoparticule peut donc s’immiscer facilement dans notre organisme.

"On sait que les nanoparticules (...) peuvent passer la barrière intestinale et se retrouver dans différents organes, comme le foie, le coeur, les poumons, et on ne sait pas encore ce qu'elles peuvent devenir", a expliqué à l'AFP Patricia Chairopoulos, co-autrice de l'étude.

Le dioxyde de titane, un additif suspect


Or, ces nanoparticules auraient servi de véhicule aux fabricants pour introduire dans leurs produits l’additif E17, aussi appelé dioxyde de titane . Il est utilisé dans l'industrie agroalimentaire et cosmétique pour blanchir et intensifier la brillance de confiseries, plats préparés et même des dentifrices.

Le dioxyde de titane est accusé d’avoir un impact négatif sur le système immunitaire et d’être potentiellement cancérigène. Sous forme de nanoparticules, sa présence pourrait donc affecter plus gravement nos organismes.

Sur 18 produits sucrés testés, il a été retrouvé systématiquement sous forme de nanoparticules, dans des proportions variées: il représentait de 10% à 100% de l'additif présent dans ces différentes sucreries, parfois célèbres, des biscuits Napolitain de Lu (12%) aux gâteaux glacés Monoprix Gourmet (100%), en passant par les M&M's (20%).

Principe de précaution


Huit ONG ont adressé, le 17 juillet dernier, une lettre ouverte au gouvernement français demandant "la mise en place urgente de mesures de précaution", avec notamment l'interdiction temporaire des nanoparticules présentes dans le colorant E171.

Si la plupart des industriels sollicités par 60 Millions de consommateurs ont affirmé ne pas utiliser de nanomatériaux, une toute petite partie d'entre eux ont, selon les auteurs de l'enquête, fait part de leur intention d'appliquer ce principe de précaution. 

Chez Auchan, le retrait des produits aurait déjà commencé. 

Sur le même sujet

Perpétuité pour le meurtrier de Chantal, 57 ans, à Amiens

Près de chez vous

Les + Lus