Dunkerque : Sudden Strike 4, un nouveau jeu vidéo sur l'opération Dynamo

Le jeu propose une plongée dans les coulisses de l'opération Dynamo. / © Capture d'écran
Le jeu propose une plongée dans les coulisses de l'opération Dynamo. / © Capture d'écran

Les créateurs de jeux vidéos de Kalypso rebondissent sur le succès du film de Christopher Nolan et présentent un nouveau jeu intitulé "Sudden Strike 4 : Road to Dunkirk". Gravitant autour de l'opération Dynamo, le jeu permet d'évoluer côté Allemands et côté Alliés. 

Par Jeanne Blanquart

Décidemment, Dunkerque continue à faire parler d'elle. Après le succès mondial du film de Christopher Nolan, le monde du jeu vidéo s'intéresse lui aussi à la ville du Nord pendant la période de la Seconde Guerre Mondiale.

La société Kalypso présente cette semaine un tout nouveau jeu intitulé "Sudden Strike 4 : Road to Dunkirk". Opérationnel sous Windows, Linux, Mac et PlayStation®4, le jeu sortira officiellement le 20 octobre

Sudden Strike 4 - Dunkirk Announcement Trailer (EU)


De Lille à Dunkerque 


"Le jeu propose quatre nouvelles missions en solo autour de l'un des conflits les plus intenses et les plus dramatiques de la guerre, alors que les forces alliées tentent désespérément de secourir les troupes britanniques, françaises et belges, piégées dans Dunkerque et entourées de l'armée allemande avec a priori aucun espoir d'évasion", indiquent les créateurs du jeu. Concrètement, il sera possible de jouer soit du côté allemand, soit du côté des Alliés. 

L'histoire commence d'abord à Lille, à la fin du mois de mai 1940. "Du côté allemand de la campagne, les joueurs doivent franchir les défenses françaises lors de la bataille de Lille pour capturer la ville de Dunkerque et finalement traquer et détruire un cuirassé britannique", précisent les créateurs. "Dans la campagne alliée, les joueurs lanceront une contre-offensive lors de la bataille d'Ypres-Comines et tenteront d'évacuer autant de soldats que possible pendant l'opération Dynamo elle-même."

Les joueurs pourront par ailleurs de se trouver sous le commandement de Charles de Gaulle ou bien du Britannique Harold Alexander


Sur le même sujet

Perpétuité pour le meurtrier de Chantal, 57 ans, à Amiens

Près de chez vous

Les + Lus