Michel Delebarre, ex-maire de Dunkerque, chargé d'une mission sur "l'accessibilité de Limoges et du Limousin"

Juste avant son départ de Matignon lundi, Manuel Valls a chargé Michel Delebarre, sénateur du Nord et ancien maire de Dunkerque, d'une mission temporaire "pour l'amélioration de l'accessibilité de Limoges, du Limousin et des territoires limitrophes".

Michel Delebarre en 2014.
Michel Delebarre en 2014. © MaxPPP

Ce fut peut-être l'une de ses dernières décisions en tant que Premier ministre. Lundi, Manuel Valls a signé un décret confiant au sénateur socialiste du Nord Michel Delebarre une mission "temporaire" ayant pour objet "l'amélioration de l'accessibilité de Limoges, du Limousin et des territoires limitrophes".

Selon France 3 Limousin, cette nomination fait suite à une annonce de François Hollande, faite à Brive (Corrèze), le 8 octobre 2016, lors de laquelle le chef de l'Etat avait promis de relancer le débat sur la ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers. Le président de la République avait alors annoncé la nomination d'une "autorité" pour "remettre l'ensemble du sujet au clair".

Plusieurs fois ministre sous François Mitterrand, Michel Delebarre, 70 ans, a eu jadis le portefeuille des Transports et de la Mer. C'était entre 1988 et 1990 au sein du gouvernement Rocard. Il a également été président du Conseil régional du Nord Pas-de-Calais (1998-2001) et maire de Dunkerque (1989-2014). Souvent critiqué pour sa propension au cumul de mandats et de fonctions, il avait été battu lors des dernières municipales par son ancien adjoint Patrice Vergriete.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter