C'est un nouveau concept qui se lance à Lille : la salle éphémère. C'est ce qu'inquarne la salle de gaming "Assez joué", qui ouvre ses portes vendredi 6 octobre à Euralille.

La salle propose douze stations VR ("Virtual Reality", réalité virtuelle), six stations Playstation 4, six simulateurs de conduite, six bornes arcade retro, deux pistes Just Dance, un espace karaoké et un laser game. Le tout sur une surface de 1.400 m².

Classique, pour une salle de gaming orientée vers le multijoueur, mais "Assez joué" a pour particularité de n'exister que jusqu'au 28 février. "On travaille mieux sous la contrainte" s'amuse Pierre Constans, son fondateur. 

Un échange gagnant-gagnant


Une durée de vie de cinq mois seulement, car il s'agit d'abord de remplir un espace vacant. "Quand le locataire d'une grosse cellule s'en va, pour le remplir, ça prend du temps" poursuit l'entrepreneur.

Un véritable problème pour les centres commerciaux, d'autant plus que l'Autorisation d'exploitation commerciale (CDAC) est en jeu : si l'espace reste inoccupé trop longtemps, cette autorisation est perdue.

Lille, pour tester un concept, c'est un peu le rêve !


D'où l'intérêt pour Euralille et son bailleur Unibail de recourir à une salle éphémère pour faire y amener du jeu et fabriquer du lien social, dans l'attente d'un nouvel occupant. "On leur permet de régler un problème d'image et un problème réglementaire"

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Et puis Lille, "pour tester un concept, c'est un peu le rêve !" assure Pierre Constans qui voit dans la métropole "un gros bassin de population jeune, ultra dynamique et très connectée". Sans compter l'attraction d'Euralille, "vingt millions de visiteurs tous les ans".

Sept euros pour dix minutes


Vient la question du prix : 8 € pour une heure dans la salle, puis 7 € pour dix minutes de réalité virtuelle. Pas si cher selon le directeur qui rappelle le prix élevé d'une station. "Il faudrait venir 150 à 200 fois chez nous pour rentabiliser l'achat chez soi d'une cabine de réalité virtuelle".

Reste que pendant ces cinq mois, les Lillois auront l'occasion de s'immerger dans l'univers survitaminé de Serious Sam ou celui plus sombre de Batman : Arkham, de s'affronter balle au pied sur FIFA ou aux coups de pieds tout court sur Tekken 7... Ou même de se replonger dans les titres d'arcade old school tels que Metal Slug ou Pacman.