Frelinghien : les élus font appel aux agriculteurs pour empêcher les gens du voyage de s'installer

Ce sont les agriculteurs qui ont bloqué la zone avec leurs machines. / © Christine Fin
Ce sont les agriculteurs qui ont bloqué la zone avec leurs machines. / © Christine Fin

La maire de Frelinghien, accompagné d'autres élus, ont fait appel aux agriculteurs de la commune, dimanche soir, pour repousser les gens du voyage qui souhaitaient s'installer sur des terrains communaux. 

Par Jeanne Blanquart

Drôle de façon de faire. Ce dimanche soir, des personnes appartenant à la communauté des gens du voyage quittent Presmesques et se dirigent vers Frelinghien. La petite centaine de caravanes s'avance vers les terrains de foot de la commune, comme l'ont constaté nos confrères de la Voix du Nord. Le maire de la commune, Michel Pacaux, est prévenu par des habitants. "C'est inadmissible. On avait déjà mis des plots mais ils les ont enlevés", se plaint le maire. 

Ni une ni deux, le voilà qui, accompagné de sa première adjointe Christine Fin, appelle les agriculteurs de la commune pour venir défendre les terrains communaux. "Certaines caravanes avaient déjà réussi à passer. En tant que maire, je suis officier de police. J'ai donc fait appel aux agriculteurs et à la population pour préserver le bien public et garantir la tranquillité de la population", poursuit Michel Pacaux. 



Caravanes VS tracteurs


Une centaine de personnes, dont bon nombre d'agriculteurs, interviennent alors pour bloquer les entrées du terrain. "Nous n'avions aucune raison de négocier. Comme nous sommes une commune de moins de 2500 habitants, nous ne sommes pas tenus d'avoir un espace d'accueil", poursuit le maire. "De toutes façons nous avons discuté un peu mais ils ne comprennent pas." "Ils", ce sont les gens du voyage. "Ces opérations ont un coût. Ils prennent l'eau, l'électricité... Les détériorations aussi."

Finalement, le blocage du terrain s'est passé relativement dans le calme et les gens du voyage sont repartis dans l'autre sens. Autour de la commune, les terrains d'accueil les plus proches sont ceux d'Armentières, Houplines et Bondues



Sur le même sujet

Manoeuvres militaires à Sissonne

Près de chez vous

Les + Lus