#EllesFilmentLille : les Internettes racontent la métropole

La rue Doudin à Lille, et ses célèbres graffitis / © Cyrielle Evrard
La rue Doudin à Lille, et ses célèbres graffitis / © Cyrielle Evrard

Pour montrer la métropole lilloise sous un autre jour, les Offices du tourisme de la MEL se sont associés avec le collectif de youtubeuses les Internettes. Résultat : quatre jolies balades à découvrir cette semaine. 

Par Yacha Hajzler

L'idée, elle vient d'Audrey Chaix, la chargée de communication de l'office du tourisme de Lille. "Je travaille beaucoup avec mon homologue de l’Office de tourisme de Roubaix et c’est comme ça que nous avons eu cette idée. explique-t-elle. On voulait faire la promotion de la métropole en touchant des gens qu’on ne touche pas d’habitude en tant qu’office de tourisme, un public plus jeune, qui fréquente de nouveaux médias." 

Nouveau regard

Sa collègue, mère d'adolescents, repère l'intérêt de ses enfants pour Youtube et souffle l'idée. "Nous lillois, on connaît bien notre ville, on a toujours le même regard donc il y avait un intérêt à pouvoir solliciter un regard neuf, qui donnent envie de la découvrir aux gens qui ne connaissent pas la métropole." ajoute Audrey Chaix.

Pourquoi faire appel au collectif de vidéastes féministe Les Internettes ? D'abord, pour l'expertise, et le réseau. "On a proposé des thématiques qui nous tenaient à cœur et elles ont mis en avant des youtubeuses qui collaient avec ces thèmes." Art, histoire, lifestyle, enfance : les vidéastes choisissent chacune de traiter ce qui leur tient à coeur. 

La deuxième raison est plus militante : "On voulait s’inscrire dans cette idée de montrer que la création au cœur de youtube se fait aussi par des femmes, hors de la mode ou de la beauté. Ce sont des créatrices qui ne sont pas toujours sous les feux de la rampe."

"Quelque chose qui me plaît, dans une ville qui me plaît"


Cyrielle Evrard, une des fondatrices des Internettes et tenancière de la chaîne Youtube Yeah Cy, s'est emparée du thème de l'art. 

Saint-Sauveur, Condition Publique, Cyrielle Evrard a baladé sa caméra un peu partout


"J’avais le choix entre l’art contemporain – y’a ce qu’il faut à Lille ! – ou le street art, j’en suis férue moi-même et je suis tombée sur l’exposition street art génération à la Condition publique de Roubaix, ça tombait pile poil avec Rendez-vous Hip hop à la gare Saint Sauveur" raconte-t-elle avec bonne humeur. 

Elle connaît et apprécie déjà Lille, et les offices du tourisme de la MEL laissent carte blanche : Cyrielle Evrard dit oui immédiatemment. "Ça voulait dire faire quelque chose qui me plaît, dans une ville qui me plaît, sur un sujet qui me plaît !"

Elle a pu discuter avec Calie Brillaud (Seriously et Calidoscope), Sophie Richie et Clothilde Chamussy (Passé sauvage), les autres participantes aux projet. "C’est rigolo, note-t-elle, parce que nos vidéos s’entrecoupent ! Moi je passe devant un parc sans en parler, et Calie en parle dans sa vidéo à elle !"

Calie Brillaud a écumé tous les lieux où emmener ses enfants

Les retours sont positifs tant sur Youtube que dans les couloirs des Offices de tourisme.

Et Cyrielle Evrard, elle, a l'air d'avoir bien profité du séjour. "Ce que j’ai préféré, c'est le bâtiment de la Condition Publique, j’adore l’architecture, c’est génial d’avoir fait du neuf en gardant autant l’esprit de l’ancien. Et aussi, j’ai mangé une carbonnade ! C’était super bon, après je roulais ! J’ai dû marcher beaucoup pour éliminer."

Sur le même sujet

Coût de la vie étudiante : des loyers abordables en Picardie

Près de chez vous

Les + Lus