Lille : la manifestation des fonctionnaires vue par les passants

4 500 personnes ont défilé dans les rues de Lille ce mardi après-midi selon la police. / © Flavien Bellouti / France 3 Nord Pas-de-Calais
4 500 personnes ont défilé dans les rues de Lille ce mardi après-midi selon la police. / © Flavien Bellouti / France 3 Nord Pas-de-Calais

Ce mardi, 4 500 personnes ont défilé dans les rues de Lille selon la police. Nous avons interrogé les badauds qui ont vu passer le cortège. Partagent-ils les revendications des manifestants ?

Par M. F.

C'est dans une ambiance bonne enfant que les fonctionnaires ont défilé dans les rues de Lille ce mardi après-midi. Le cortège n'est pas passé inaperçu.

Leurs revendications ont trouvé un écho chez certains passants qui se sentent solidaires avec eux.

"Pour l'instant c'est eux qui prennent tout. Par exemple, les contrats aidés qu'ils ont retiré au niveau des services. Ils sont très importants dans les écoles", confie Audrey Lemaire, femme au foyer.

"Ils vont avoir des suppressions d'emploi. Ce n'est pas bien. Macron devrait faire un peu attention", ajoute dans un rire Liliane Martin, retraitée.

Lille : la manifestation des fonctionnaires vue par les passants
Ce mardi, 4 500 personnes ont défilé dans les rues de Lille selon la police. Nous avons interrogé les badauds qui ont vu passer le cortège. Partagent-ils les revendications des manifestants ? - France 3 Nord Pas-de-Calais - Virginie Cooke-Rodrigues, Flavien Bellouti, Marc Graff


"Je trouve ça un peu ridicule"

D'autres au contraire regardent d'un oeil plus méfiant le cortège. C'est le cas d'Annie Brulak qui ne soutient pas la grogne des fonctionnaires.

"Les Français ont peur du changement. Ailleurs, on voit qu'il y a du changement et les gens ne disent rien. Ici, c'est sans arrêt. Allez, on fait une manif, on se promène. Ils ne sont pas payés, ils s'en foutent", s'emporte la retraitée.

Jean-Christophe Poirier, directeur financier, partage ce sentiment. "Aujourd'hui, manifester sur des promesses qui ont été faites et rien n'est nouveau, je trouve que c'est un peu ridicule", précise-t-il. "Si on n'était pas d'accord, il ne fallait pas voter Macron, il fallait voter autre chose."


Pendant que certains défilent, un chantier en bord du cortège est à l'arrêt.

"C'est stupide. En plus ça bloque du monde", regrette Yves-Marie Ratajzak, chef d'entreprise. "On est coincé ici, on peut plus sortir. Ça nous empêche nous de travailler".

Au total, ils étaient plus de 4 500 à manifester dans les rues de lille cet après midi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pas-de-Calais : une baisse de la taxe foncière pour les victimes de la pollution de Metaleurop

Près de chez vous

Les + Lus