Le LOSC, le club aux mille gardiens

Hervé Koffi sera le gardien du Losc face à Caen. / © Steve JORDAN / AFP
Hervé Koffi sera le gardien du Losc face à Caen. / © Steve JORDAN / AFP

Deux gardiens recrutés cet été, l'ancien titulaire écarté, deux joueurs de champ obligés d'enfiler les gants à Strasbourg dimanche: à Lille, l'actualité des gardiens n'est pas un long fleuve tranquille !

Par Avec AFP

A Lille, les gardiens, on les fait danser ! Les derniers matches et recrutement ont donné l'occasion aux supporters d'assister à une valse des gardiens, dont on a gardé le tournis. 

Etat des lieux avant la réception de Caen, qui sera marquée par les débuts du Burkinabè Hervé Koffi dans le but nordiste.

Mike Maignan : suspendu

Mike Maignan ne jouera pas ce match contre Caen / © VALERY HACHE / AFP
Mike Maignan ne jouera pas ce match contre Caen / © VALERY HACHE / AFP


Le gardien de 22 ans formé au Paris SG, arrivé dans le Nord à l'été 2015 comme doublure de Vincent Enyeama, s'était rapidement fait remarquer: entré en cours de jeu à Rennes, il avait repoussé un penalty de Paul-Georges Ntep pour son premier ballon en Ligue 1.

Propulsé titulaire cette saison par Marcelo Bielsa qui ne  le Guyannais a réalisé une bonne préparation et deux bons premiers matches de championnat... jusqu'à son exclusion à la 63e minute à Strasbourg dimanche 13 août pour avoir lancé le ballon dans la tête du milieu de terrain de Strasbourg, Benjamin Corgnet, qui l'avait provoqué.

Ce geste incompréhensible, alors que le score était de 0-0 et que les trois changements avaient déjà été effectués, a précipité son équipe vers une lourde défaite (3-0).

Toutefois, Marcelo Bielsa  l'avait défendu en affirmant que ce carton rouge n'était pas la raison de la défaite du Losc à la Meinau.

Il ne jouera pas cette rencontre, car suspendu un match ferme.

Hervé Koffi : premiers pas

Hervé Koffi, à l'essai ce dimanche / © GABRIEL BOUYS / AFP
Hervé Koffi, à l'essai ce dimanche / © GABRIEL BOUYS / AFP

Le Burkinabè de 20 ans, qui a rejoint le Losc cet été en provenance du club ivoirien de l'ASEC Mimosas, va disputer ses premières minutes sous le maillot du Losc face à Caen.

"Il a de gros réflexes sur sa ligne, il pousse très vite sur ses jambes et rentre parfaitement dans les critères du gardien moderne. On a entièrement confiance en lui et je pense que ça se passera sans aucun problème", estime le meneur de jeu Yassine Benzia.

Le natif de Bobo-Dioulasso avait été ciblé par les recruteurs lillois cet hiver dès la fin de la Coupe d'Afrique des nations, au cours de laquelle il s'était illustré avec les Etalons, éliminés en demi-finale par l'Egypte aux tirs au but.

"Il a réalisé une très bonne CAN. C'est un gardien très souple, explosif, athlétique. Il ressemble à Maignan sur certains aspects", selon Bielsa.

Adam Jakubech : prometteur

Adam Jakubech reste sur le banc pour cette rencontre. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Adam Jakubech reste sur le banc pour cette rencontre. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP


Dernière recrue du Losc à ce poste, l'international slovaque de 20 ans, arrivé fin juillet pour devenir le troisième lillois nordiste, sera assis sur le banc des remplaçants dimanche face à Caen.

Le week-end dernier, Jakubech a réalisé une belle prestation en National 2 avec la réserve nordiste, qui a obtenu le match nul (1-1) sur la pelouse des Corses de l'AS Furiani Agliani.

Vincent Enyeama : délaissé

Vincent Enyeama, un gardien emblématique du Losc... avant l'ère Bielsa. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Vincent Enyeama, un gardien emblématique du Losc... avant l'ère Bielsa. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP


Au même titre que plusieurs anciens piliers du club comme Rio Mavuba ou Marko Basa, le Nigérian a d'emblée été écarté par "El Loco" Bielsa. De source proche du club, l'entraîneur considère son jeu au pied pas assez performant, tout comme ses sorties aériennes.

S'il est très à l'aise sur sa ligne, Enyeama l'est beaucoup moins lorsqu'il s'agit de sortir de sa surface. Et comme Bielsa considère son gardien presque comme un défenseur, son profil ne collait pas avec le projet de jeu de l'Argentin.

Auteur de plusieurs superbes saisons avec les Dogues, notamment en 2013-2014 quand il était resté invaincu pendant 1062 minutes, il pourrait quitter le club d'ici la fin du mercato.

Nicolas de Préville et Ibrahim Amadou : au cas où... 

Nicolas de Préville et Ibrahim Amadou ont fait les frais, au dernier match, de l'impulsivité du gardien titulaire. / © PATRICK HERTZOG / FREDERICK FLORIN / AFP
Nicolas de Préville et Ibrahim Amadou ont fait les frais, au dernier match, de l'impulsivité du gardien titulaire. / © PATRICK HERTZOG / FREDERICK FLORIN / AFP


Et quand il n'y a plus de gardiens, ce sont les joueurs de champ qui s'y collent...

Volontaire pour enfiler les gants après l'exclusion de Maignan à Strasbourg, De Préville a d'abord remporté un face-à-face avec Idriss Saadi, avant d'être impuissant sur une reprise de Jonas Martin, libre de tout marquage sur un corner.

Il a ensuite laissé sa place à Amadou, qui a encaissé un penalty de Dimitri Liénard et n'a pu qu'effleurer un missile de Jérémy Grimm qui a terminé dans la lucarne.

Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus