Maubeuge : des surveillants pénitentiaires manifestent leur ras-le-bol devant la prison

Les surveillants ont été délogés par les CRS.
Les surveillants ont été délogés par les CRS.

À l'appel de deux syndicats, des membres du personnel ont bloqué l'accès à la prison de Maubeuge ce lundi matin. Ils dénoncent un manque de moyens, un manque de considération et une surpopulation carcérale.

Par M. F.

Une trentaine de surveillants pénitentaires s'est rassemblée aux portes de la prison de Maubeuge ce lundi matin vers 5 heures. Ils ont été délogés par une troupe de CRS vers 9h. Ils ont ensuite décidé de rejoindre un carrefour stratégique de Maubeuge.

Les surveillants dénoncent un manque de moyens, un manque de considération et la surpopulation de leur établissement. 

Ce mouvement, organisé par deux syndicats, s'inscrit dans une problématique nationale. Mais le déclencheur est local : cet été, un détenu a agressé un surveillant. Il n'a été transféré dans un autre établissement qu'au bout de deux mois.

Maubeuge : des surveillants pénitentiaires manifestent leur ras-le-bol devant la prison
À l'appel de deux syndicats, des membres du personnel ont bloqué l'accès à la prison de Maubeuge ce lundi matin. Ils dénoncent un manque de moyens, un manque de considération et une surpopulation carcérale. - France 3 Nord Pas-de-Calais - Sarah Nuyten, Bertrand Théry, Rémy Maucort


"On est en sureffectif au sein de l'établissement", précise Christophe Loyer, secrétaire du syndicat UFAP dans l'établissement.

"À savoir que c'est un établissement qui compte 400 places. Là, on est à 470 sur l'établissement. Il commence à y avoir des matelas au sol. Donc c'est plus possible ça fait des conditions de travail sont déplorables pour tous les collègues", ajoute-t-il.

"C'est une ambiance qui se ressent aussi par rapport à la population pénale qui est plus énervée et qui est plus vindicative par rapport au personnel."

Il y a quelques semaines, les surveillants de la prison de Liancourt dans l'Oise avaient également manifesté après l'agression d'un collègue.

A lire aussi

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus