Plongée en BD dans le quotidien du service de soins palliatifs de l'hôpital de Roubaix

© Quelques jours à vivre, éditions Delcourt
© Quelques jours à vivre, éditions Delcourt

Sortie en librairie le 6 septembre, la BD Quelques jours pour vivre de Xavier Bétaucourt et Olivier Perret plonge le lecteur dans le quotidien du service de soins palliatifs de l'hôpital de Roubaix. Xavier Bétaucourt y montre la vitalité de ce lieu où les patients viennent pour mourir.

Par Cyrielle Cabot

Au service de soins palliatifs de l'hôpital Victor-Provo, à Roubaix, les patients arrivent sans espoir, ou presque, de repartir. Les personnes âgées, malades en phase terminale ou blessés graves viennent vivre leurs dernières heures, rarement plus de onze jours. Pourtant, "bien loin des clichés, ce n'est pas un mouroir, ce n'est pas l'enfer ! C'est un lieu plein de vie !", s'exclame le journaliste et scénariste Xavier Bétaucourt. 

Un an aux côtés des soignants


C'est avec ce constat en tête que le scénariste, en collaboration avec le dessinateur Olivier Perret, se lance dans l'écriture de la bande dessinée Quelques jours à vivre, sorti en librairies mercredi 6 septembre. "Il y a quelques années, j'ai moi-même accompagné quelqu'un dans ce service", raconte t-il. "Je me suis rendu compte qu'on était très loin des clichés attendus." Sitôt, l'idée d'écrire une bande dessinée pour raconter la vie de ce service germe dans sa tête. "La BD est le médium parfait pour illustrer ce genre de propos. Venir avec une caméra de télévision, ce serait trop intrusif. Pour une BD, il suffit de venir avec un stylo, et encore."


Quand on est raconteur d'histoires, comme moi, on est à la recherche d'histoires comme la leur.


Xavier Bétaucourt passe près d'un an aux côtés du personnel du service par période de quelques jours ou de quelques heures. Un cahier à la main, il observe le travail des soignants, jour après jour et nuit après nuit auprès des malades et de leur famille. "Ces infirmières, médecins, aides-soignantes font un travail formidable. Ce sont des personnes exceptionnelles. Quand on est raconteur d'histoires, comme moi, on est à la recherche d'histoires comme la leur." Il retranscrit ainsi, grâce aux dessins d'Olivier Perret, ces différents moments de vie tantôt à la façon d'un reportage journalistique tantôt en donnant directement la parole aux soignants. 


Quelques jours à vivre raconte  comment la mort se mêle à la vie du service digressant ça et là sur l'histoire de la douleur dans le monde ou sur la question de l'euthanasie. Le souhait de Xavier Bétaucourt : en faire un ouvrage "que l'on ferme en étant différent". Il pourrait bien être exaucé. 

Quelques jours à vivre, aux éditions Delcourt, 128 pages, 14,95€.  

Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus