Roubaix : qui est Rachid Bouferkas, le médecin suspendu pour des circoncisions dangereuses ?

Le médecin a fait appel auprès du Conseil national de l'ordre des médecins. / © Fotolia
Le médecin a fait appel auprès du Conseil national de l'ordre des médecins. / © Fotolia

Un médecin exerçant à Roubaix a été suspendu par le Conseil régional de l'ordre des médecins pour avoir pratiqué des circoncisions suspectes dans la région de Toulouse. Son avocat a fait appel, ce qui lui permet de continuer à exercer en attendant la prochaine audience.

Par Jeanne Blanquart

La décision a été rendue publique. Le 27 janvier dernier, le Conseil régional de l'ordre des médecins a prononcé la suspension du Dr. Rachid Bouferkas pour une durée de 18 mois, dont 6 avec sursis.

En cause ? Le médecin, qui exerce à Roubaix, aurait effectué des dizaines d'allers-retour dans la région de Toulouse pour y pratiquer des circoncisions sur de jeunes enfants, sans autorisation et dans des conditions d'hygiène insuffisantes

Son avocat, Me Vincent Potié, a indiqué qu'il avait fait appel de cette décision. Or, concernant les décisions de l'ordre des médecins, tous les appels sont suspensifs, c'est-à-dire qu'en attendant la prochaine audience, le médecin a le droit de continuer à exercer

Connu pour ses pratiques


En faisant quelques recherches sur internet, on s'aperçoit bien vite que le Docteur Bouferkas, malgré son activité de médecin généraliste à Roubaix, est davantage connu pour ses opérations chirurgicales. Les suggestions de recherche Google proposent immédiatement le terme "circoncision", associé à son nom. Sur plusieurs forums de discussion autour de ce sujet, des mères de familles échangent leurs avis sur ses pratiques.

"On souhaite faire circoncire notre fils pour octobre Inch'Allah, il aura 7 mois, on hésite entre le docteur Kebaili et le docteur Bouferkas", explique une première. "Mon neveu s'est fait circoncir par Bouferkas à l'arrache, pas d'anesthésie, choquant", lui répond une autre. 


© Capture d'écran
© Capture d'écran


Sur d'autres forums, les avis sont plus positifs, sur le médecin de 47 ans. "J'ai fait circoncire mon petit garçon il y a quelques semaines", témoigne un autre. "L'intervention s'est très bien déroulée dans son cabinet en anesthésie locale."

© Capture d'écran
© Capture d'écran


Me Vincent Potié n'a pas souhaité communiquer sur la défense de son client, mais a néanmoins précisé que le Dr. Bouferkas est actuellement indisponible, qu'il "ne veut pas la guerre" et qu'il est dans une "démarche d'apaisement". 

 

Circoncision : que dit la loi ?

L'encadrement législatif de la circoncision est débattu dans de nombreux pays, y compris en France. Concrètement, deux textes semblent s'opposer sur le sujet. L'article 16-3 du code civil indique en effet : "Il ne peut être porté atteinte à l'intégrité du corps humain qu'en cas de nécessité médicale pour la personne ou à titre exceptionnel dans l'intérêt thérapeutique d'autrui".

Mais cet article, appliqué à la circoncision, va à l'encontre du droit garanti à chacun d'exercer librement sa religion, principe inscrit dans la constitution, donc supérieur dans la hiérarchie des normes. 

Dans les faits, la circoncision est donc tolérée, mais doit se faire des des conditions d'hygiène précises, si possible en milieu hospitalier. Des conditions, qui n'étaient a priori pas remplies dans le cas du Dr. Bouferkas.

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus