Levallois : ce que l’on sait sur le suspect arrêté à Marquise

© Maxppp
© Maxppp

L’agresseur présumé de militaires à Levallois-Perret a été interpellé en tout début d’après-midi près de Marquise, dans le Pas-de-Calais. On fait le point sur ce que l'on sait.

Par France 3 Hauts-de-France

Qui est-il ? 


Selon nos informations, cet homme n'est pas fiché S et est inconnu des services de renseignement. Il était cependant connu des services de police pour des petits délits. Né en 1980, il s'agit d'un Algérien en situation irrégulière. D'après les déclarations du Premier ministre Edouard Philippe, il s'agit du suspect "principal, à ce stade".


Où ?


L'homme, suspecté d'avoir foncé sur plusieurs militaires ce matin à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été interpellé mercredi sur l'autoroute A16, à hauteur de au niveau de Leulinghen-Bernes (Pas-de-Calais), entre Boulogne-sur-Mer et Calais.

Selon Franceinfo, l'homme, né en 1980, était à bord d'une BMW de location et roulait en direction de Calais.

Quel bilan ?

Les policiers de la BRI ont été contraints d'ouvrir le feu sur le suspect qui a été blessé par plusieurs tirs alors qu'il tentait de s'enfuir. Il a été transporté au CHR de Lille pour être pris en charge.


Lui n'était pas armé. Pourtant, un policier a été touché à la cuisse. Il aurait été atteint par une balle perdue, selon une source judiciaire relayée par l'AFP. 

Ce serait la géolocalisation du véhicule qui aurait permis aux policiers de retrouver le suspect. Les enquêteurs ont confirmé que la voiture de location interceptée dans le Pas-de-Calais avait percuté les militaires à Levallois-Perret.

Où en est l'enquête ? 

Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris "en flagrance des chefs de tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle".

"Nous savons que c'est un acte délibéré, ce n'est pas un acte accidentel", a affirmé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.  Selon le ministre de l'intérieur, c'est "la sixième fois" que l'opération Sentinelle, qui mobilise 7.000 soldats en permanence en France depuis 2015, est visée.


Attaque de Levallois : résumé de la situation
Émilie Montcho dans le 19/20 de France 3 Picardie du 9 août


Et maintenant ? 


Des démineurs se sont rendus sur l'A16 pour examiner le véhicule du suspect. Par ailleurs, une perquisition est en cours à Bezons, dans le Val d'Oise. Ce serait le domicile du suspect.



A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-Quentin : portrait d'Assiba Adjanohoun écrivaine à Saint-Quentin

Près de chez vous

Les + Lus