Accusé de loger en Corse chez “un ex-trafiquant de drogue”, Darmanin porte plainte contre Mediapart

Gérald Darmanin, le 19 juillet 2017 / © Martin BUREAU / AFP
Gérald Darmanin, le 19 juillet 2017 / © Martin BUREAU / AFP

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé mercredi porter plainte pour diffamation, avec son collègue du gouvernement Sébastien
Lecornu, après la publication d'un article de Mediapart sur ses vacances dans une villa corse appartenant à la compagne d'un trafiquant de drogue.

Par @F3nord avec AFP

L'article est intitulé : "Deux ministres sont en vacances en Corse chez un ex-trafiquant de drogue". Mediapart y révèle que le ministre des Comptes publics passe actuellement ses vacances dans une villa en Corse dont le propriétaire aurait un passé sulfureux. 

Elle appartient à Christelle Godani, Miss Corse 1993 et compagne de Gilbert Casanova, ancien président de la chambre de commerce d'Ajaccio et de la Corse-du-Sud, condamné en 2005 à trois ans de prison ferme pour abus de biens sociaux, puis à huit ans de prison ferme en 2010 pour une vaste affaire de trafic de stupéfiants : "le chef d'orchestre d'un trafic de cannabis à grande échelle entre le Maroc et la France", écrit Mediapart. M. Casanova, actuellement libre, ainsi que sa compagne "ont chaleureusement accueilli le duo ministériel lors de son arrivée dimanche soir", écrit également le journal en ligne. 

Selon Mediapart (article payant), les deux membres du gouvernement, suspendus début juillet de leurs fonctions exécutives chez Les Républicains (LR), auraient loué ensemble pour leurs vacances cette maison de 180 mètres carrés, située en bordure du golfe de Lava, au nord d'Ajaccio, pour 4.000 euros la semaine.

Deux ministres sont en vacances en Corse chez un ex-trafiquant de drogue

Dimanche 13 août à 17 h 40, deux ministres ont débarqué ensemble du vol de Paris à l'aéroport d'Ajaccio : Sébastien Lecornu, secrétaire d'État auprès du ministre chargé de la transition énergétique, et Gérald Darmanin, ministre des comptes publics.


"Diffamés dans un article de Mediapart, nous déposons plainte", a très rapidement annoncé le ministre sur les réseaux sociaux, précisant dans un message co-signé par Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, et publié sur Facebook, ne pas vouloir "laisser dire n'importe quoi".


Mise au point : nous portons plainte pour diffamation suite à l’article de Médiapart. Naïvement, nous avons pris une...

Publié par Gerald Darmanin sur mercredi 16 août 2017

Selon Gérald Darmanin, qui critique notamment "la formulation du titre de cet article", la publication de Mediapart n'a "manifestement d'autre
objectif que de nuire et d'annoncer des choses formellement inexactes
". "Nous sommes en vacances dans une maison louée avec des amis de l'Eure, qui ont trouvé ce bien sur le site homelidays.com comme le font des centaines de milliers de Français. Cette maison est louée à une dame que nous ne connaissons pas, qui est propriétaire de plusieurs maisons", explique le ministre sur Facebook.

Gilbert Casanova, ancien president de la CCI d'Ajaccio, en 2010 dans le box du tribunal correctionnel de Marseille / © MAXPPP
Gilbert Casanova, ancien president de la CCI d'Ajaccio, en 2010 dans le box du tribunal correctionnel de Marseille / © MAXPPP

Le titre de l'article "...en vacances chez un ex-trafiquant de drogue" semble être l'élément le plus problématique pour Gérald Darmanin, qui est toujours maire de Tourcoing et Sébastien Lecornu. Ils affirment avoir loué à Christelle Godani et non à M.Casanova : "Nous avons fourni à la journaliste le contrat de bail prouvant que ce Monsieur Casanova n’est pas le propriétaire de la maison que nous avons louée. Nous lui avons également fourni les très nombreux échanges de mails que nos cabinets ont eus avec la Préfecture qui, depuis plus de 3 semaines, sait où nous allons passer nos vacances et quel est le nom de la propriétaire qui n’a jamais eu aucun problème avec la Justice." 

Une version des faits à moitié contestée par un source policière à Mediapart : cette dernière indique en effet que les services de police ont bien mis en garde Mati­gnon : "Dès le 21 juillet, nous avons allumé les warnings et alerté la préfecture de Corse-du-Sud. Comme personne ne réagissait, le directeur adjoint du cabinet du premier ministre, Thomas Fatome, a été prévenu par un appel privé, le 8 août. Mais visiblement, personne n’a déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit… C’est incompréhensible !"

Cette maison est louée à une dame que nous ne connaissons pas

"Une journaliste de Mediapart nous a téléphoné (...). Elle nous a demandé si nous passions bien nos vacances chez un certain M. Casanova, jadis condamné par la justice. Cette journaliste nous a alors appris qui était M. Casanova", ainsi que Christelle Godani, ajoutent les ministres, en affirmant que Mr Casanova est l'"ex-époux de la propriétaire".

"Que la propriétaire du site que nous louons soit l’ex épouse de quelqu’un condamné par la Justice : cela mérite un article ?
Tout cela est délirant. En attendant la reprise, nous vous souhaitons d’excellentes vacances
", concluent les deux ministres. 


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus