Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Législatives : qui sont les 8 députés LR et UDI dans le Nord et le Pas-de-Calais ?

Les nouveaux députés UDI et LR du Nord et du Pas-de-Calais. / © MAXPPP
Les nouveaux députés UDI et LR du Nord et du Pas-de-Calais. / © MAXPPP

A côté des élus de La République en Marche, 8 candidats LR et UDI du Nord et du Pas-de-Calais sortent victorieux du second tour des législatives. Qui sont-ils ?

Par Jeanne Blanquart avec AFP

Découvrez le profil des 8 candidats LR et UDI élus ce dimanche dans le Nord et le Pas-de-Calais. 
 

Béatrice Descamps (UDI), 21e circ. du Nord


© @F3Nord
© @F3Nord


Béatrice Descamps, candidate de l'UDI élue dans la 21e circonscription du Nord, l'ancien fief de Jean-Louis Borloo, avec 62,72% des voix face à Valérie Caudron (FN), y a pris la succession du maire de Valenciennes, Laurent Degallaix. Cette directrice d'école élémentaire de 56 ans s'est d'abord engagée en politique au conseil municipal de la petite commune rurale de Thivencelle (865 habitants), dans le Valenciennois.

Devenue première adjointe, elle est ensuite conseillère départementale du Nord en 2015, élue dans le canton de Marly. Elle se voit alors confier par le président du département, Jean-René Lecerf la présidence de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du Nord, guichet unique pour l'accès aux droits et prestations des personnes handicapées.


Paul Christophe (UDI), 14e circ. du Nord


© MAXPPP
© MAXPPP


Paul Christophe (UDI), 46 ans, suppléant jusqu'alors du député sortant Jean-Pierre Decool et élu dimanche dans la 14e circonscription avec 63,88% des voix face à
Julien Lemaitte (REM), est issu de l'administration des collectivités locales. Vendéen d'origine, il débute sa carrière politique en remportant en 2008 les municipales
de Zuydcoote, village de la banlieue de Dunkerque sur la mer du Nord. Il est facilement réélu maire en 2014. Depuis 2015, il est également conseiller départemental du canton de Dunkerque 2, et vice-président de cette assemblée, chargé des politiques environnementales, de l'eau et du développement durable.

Après un an de DEUG d'économie, Paul Christophe, marié et père d'une fille, suit les cours en formation continue de l'école des impôts de Paris, entrant dans l'administration, au trésor public, au Chesnay (Yvelines), puis à Laventie (Pas-de-Calais), Roubaix et Dunkerque. Il quitte ses fonctions en 2002, devenant directeur général des services de la ville de Téteghem (Nord), dans la périphérie de Dunkerque, jusqu'en 2015. Il conserve néanmoins une activité professionnelle de contrôleur
de gestion, à temps partiel.
Amateur de grandes sorties en vélo dans les Flandres, il est aussi navigateur, en mer ou sur plan d'eau.


Pierre-Henri Dumont (LR), 7e circ. du Pas-de-Calais


Qui est Pierre-Henri Dumont (LR) élu dans la 7e circonscription du Pas-de-Calais ?


Pierre-Henri Dumont (LR), élu avec 60,89% des voix dans la 7ème circonscription du Pas-de-Calais face à Philippe Olivier (FN), beau-frère de Marine Le Pen, est le jeune maire de Marck-en-Calaisis. A 29 ans, il remporte cette circonscription marquée par la crise migratoire, où Marine Le Pen avait fait des scores élevés à la présidentielle.

Délégué national des jeunes UMP de 2011 à 2015, après des études secondaires à Calais, diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris (master affaires publiques) M. Dumont est élu maire de Marck-en-Calaisis, ville voisine de Calais, en 2014 après avoir battu le maire socialiste Serge Péron. Conseiller départemental depuis 2015, 1er vice-président du Pays du Calaisis depuis 2014, il a fait de la lutte contre l'immigration clandestine sa priorité prônant la "tolérance zéro migrant" dans la région de Calais.

Favorable au non-cumul des mandats, il devra donc abandonner ses sièges de conseiller départemental et de maire. Pierre-Henri Dumont est soutenu par Natacha Bouchart, maire LR de Calais. Sa suppléante est Edwige Leblond 53 ans, conseillère municipale à Calais.


Guy Bricout (LR-UDI), 18e circ. du Nord




A 73 ans, Guy Bricout, élu dimanche député de la 18e circonscription du Nord sous l'étiquette UDI avec 63,67% des voix face à Claire Pommeyrol-Burlet (REM), est
un vétéran de la politique. Maire depuis 1995 de Caudry, commune de quelque 15.000 habitants du sud du département depuis 1995, président de la communauté de communes locale, vice-président du conseil départemental, le nouveau député, qui avait aussi le soutien de LR, a un profil de cumulard. 

Il était arrivé nettement en tête du premier tour, avec 31,45% des voix. Après des études au lycée du Cateau et à la faculté des Sciences Économiques de Lille, M. Bricout entre en 1964 dans l'administration fiscale et devient inspecteur principal des impôts puis directeur du domaine. Parallèlement, il débute sa carrière politique en tant que conseiller municipal de Caudry en 1971. Guy Bricourt est chevalier de la Légion d'honneur, entre autres décorations.


Sébastien Huyghe (LR), 5e circ. du Nord


© MAXPPP
© MAXPPP


Le député LR Sébastien Huyghe a été réélu ce dimanche dans la 5e circonscription du Nord, en réunissant 55,52% des suffrages exprimés face à Guillaume Dekoninck (LREM). 

Originaire de Béthune, il a été élu député pour la première fois en 2002, après avoir rejoint dès sa création l'UMP. Il a notamment été tête de la liste d'opposition aux municipales de Lille, en mars 2008.


Francis Vercamer (UDI), 7e circ. du Nord


© MAXPPP
© MAXPPP


Le député UDI Francis Vercamer conserve son mandat de député. Le Nordiste de 59 ans a été ré-élu ce dimanche en réunissant 53,52% des suffrages exprimés, face au candidat du MoDem Arnaud Verspieren. 

Originaire de Hem (il est maire de la commune depuis 2008), Francis Vercamer a été élu pour la première fois député en 2002, dans la 7e circonscription du Nord. 


Vincent Ledoux (LR), 10e circ. du Nord


© MAXPPP
© MAXPPP



Alors que le successeur de Gérald Darmanin à l'Assemblée, Vincent Ledoux, était en ballottage très incertain face à une candidate REM, soutenu par le nouveau ministre du Budget, le candidat LR s'impose avec 56% des voix. 

Vincent Ledoux, député sortant, est le maire de Roncq. Il quittera donc sa ville. Il avait été élu lors d’une partielle en mars 2016 quand Gérald Darmanin a été élu Vice-Président de la région Hauts-de-France. Fidèle à Darmanin, il a annoncé qu'il voterait la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe.

Âgé de 50 ans, il est né en Belgique mais a grandi à Tourcoing. En 1996, il s'était engagé en faveur d'Edouard Balladur, avant d'être élu conseiller municipal de Roncq en tant qu'adjoint au maire délégué à la culture-fêtes-vie associative.


Daniel Fasquelle (LR), 4e circ. du Pas-de-Calais


Législatives : Daniel Fasquelle compare sa réélection à "un acte de résistance"


Daniel Fasquelle, réélu dimanche député LR dans le Pas-de-Calais, a affirmé qu'il serait "constructif, positif" dans la prochaine Assemblée et défendrait les "oubliés", plaidant pour que son parti soit le porte-parole "des Français qui vont bien, mais aussi des Français en difficulté". "Je souhaite un certain nombre d'avancées, par exemple la réforme du marché du travail me semble absolument indispensable (...). Mais par contre, je serai très clair, (...) il y a des sujets sur lesquels je ne suis pas d'accord avec lui", comme la hausse de la CSG et la hausse de la fiscalité.

"Je crois qu'au contraire, il faut absolument être attentif à la France des oubliés (...) c'est celle à qui je dois cette victoire", a-t-il ajouté, citant les agriculteurs, les marins pêcheurs, ou encore les petits retraités. "Ils ont résisté à cette vague, au prêt-à-penser (..) Moi je veux demain être leur porte-parole à l'Assemblée nationale et je pense que Les Républicains (...) se doivent d'être le porte-parole de tous les Français, des Français qui vont bien, mais aussi des Français en difficulté", a-t-il ajouté.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Réaction de Christian Hutin, ré-élu député dans le Dunkerquois

Près de chez vous

Les + Lus