Caudry : ils lancent un appel sur Facebook pour retrouver un lapin volé sur la tombe de leur bébé

Mike et Catherine Delhaye près de la tombe de leur bébé, décédé en 2004 / © Ville de Caudry / Page Facebook Mike Delhaye
Mike et Catherine Delhaye près de la tombe de leur bébé, décédé en 2004 / © Ville de Caudry / Page Facebook Mike Delhaye

Un couple de Caudry a décidé de lancer un appel sur Facebook pour essayer de retrouver un objet déposé sur la tombe de leur bébé décédé en 2004. Et pour dénoncer ce type de vols.

Par @F3nord

Ce lundi de Pâques, comme presque tous les jours, Mike et Catherine Delhaye se rendent au cimetière de Caudry pour se recueillir sur la tombre de leur fille, décédée à la naissance en 2004. Ils se rendent compte immédaitement qu'un lapin déposé sur la tombe une dizaine de jours plus tôt a disparu. L'objet ne coûte que quelques euros mais il a pour eux une valeur sentimentale. Et symboliquement, un vol sur une tombe, est pour eux difficile à accepter. 

D'où leur appel sur Facebook. "Une ou plusieurs personnes ont eu la mauvaise idée de voler, sur sa tombe, un objet ne coûtant que quelques euros, peut être dans l'idée d'offrir à une autre personne pour les fêtes de pâques, drôle d'idée de cadeau sensé venir du cœur."

Ils demandent aux habitants de Caudry et alentours d'être attentifs et de leur signaler "ce petit lapin avec en dessous le nom de Léa inscrit au feutre", s'ils le voient sur une autre tombe ou ailleurs. "Si vous retrouvez ce lapin sur une autre sépulture, n'y touchez surtout pas nous ferons constater par un homme de loi, ce que vous pourrez faire, c'est relever les noms de la concession, éventuellement les numéros s'il y en a un, ou même des indices permettant de trouver la tombe plus facilement. Si vous voyez cet objet merci de nous contacter au 06 71 49 78 97", écrivent les parents sur leur message Facebook. 

Bonjour à tous et à toutes, Aujourd'hui nous allons rendre visite à notre bébé au sein du nouveau cimetière de Caudry,...

Publié par Mike Delhaye sur lundi 17 avril 2017

Le message posté lundi a suscité de nombreuses réactions souvent indignées. 


Le couple est d'autant plus en colère que ce type de vol est, selon eux, assez courant : «  On ne peut pas mettre ce qu’on veut… À la première Toussaint, on nous a volé une composition florale. Et il y a quelques années, on a emporté un nounours en résine que j’avais peint, en laissant le socle  », explique Catherine Delhaye à La Voix du Nord. Le couple a déposé une main courante au commissariat.

Sur le même sujet

Du rafting à Picquigny sur la vieille Somme

Près de chez vous

Les + Lus