Dunkerque et l'opération Dynamo, rappel historique

Les soldats français et britanniques s'avancent sur la plage de Dunkerque pour être embarqués vers l'Angleterre / © DSK / AFP
Les soldats français et britanniques s'avancent sur la plage de Dunkerque pour être embarqués vers l'Angleterre / © DSK / AFP

26 mai - 4 juin 1940. 400 000 soldats britanniques et français sont encerclés près de Dunkerque par les troupes allemandes. Une seule évacuation possible, la mer, pour rejoindre l'Angleterre. Retrouvez le détail de cette histoire en images d'archives dans cet article. 

Par France 3 Lille

L'opération Dynamo ou 9 jours qui ont changé le cours de la Seconde Guerre Mondiale. Près de 340 000 soldats évacués vers les côtes anglaises, 5000 morts, 35 000 prisonniers. L'épisode a forcément marqué Dunkerque et ses habitants. Retour sur la plus importante opération de rembarquement de toute l'histoire militaire.


Dunkerque et l'opération Dynamo, rappel historique

20 mai 1940. Un million de soldats français, belges et britanniques sont menacés par la progression des chars allemands. Pris en étau par la Wehrmacht, les alliés n'ont d'autres choix que de se replier. La mer semble la meilleure solution. Les plages de Dunkerque les mieux situées.

L'Opération Dynamo est née, du nom du QG naval situé sous le château de Douvres. Elle se déroulera du 26 mai au 4 juin 1940. Neuf jours seulement, mais un tournant dans la seconde Guerre Mondiale.

Sous la direction du Vice-amiral Ramsay, 848 navires sont réquisitionnés : du destroyer au yacht, des dragueurs de mines aux simples chalutiers et péniches. La désormais célèbre armada des "little ships" permettra le transport de 338 226 combattants vers les côtes anglaises (dont un tiers de soldats français). La plus importante opération de rembarquement de toute l'histoire militaire.

© INA
© INA

Malgré le support de la Royal Air Force, encerclés par les troupes allemandes, l'évacuation est compliquée. Le principal danger vient des airs. Un chapelet de bombes s'abat sur Dunkerque et ses plages. 1000 civils seront tués dans les bombardements allemands. 5000 soldats périront en mer. Quelque 35 000 seront faits prisonniers. La wehrmarcht est à présent maîtresse des lieux. Le drapeau à croix gammée flotte sur le beffroi.

"Les guerres ne se gagnent pas avec des évacuations aussi héroïques soient-elles" dira Churchill. Reste que cet épisode, rebaptisé le "miracle de Dunkerque", méconnu et longtemps synonyme de débâcle, est aujourd'hui considéré comme un élément-clé de la Seconde Guerre Mondiale. Il aurait ouvert la voie au débarquement 4 ans plus tard.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus