Il y a 55 ans, Saint-Amand-les-Eaux participait à la toute première finale d'Intervilles

L'épreuve du bras de fer a suscité de vives réactions. / © INA
L'épreuve du bras de fer a suscité de vives réactions. / © INA

C'était en 1962. Guy Lux lançait l'émission Intervilles, qui perdurera pendant plusieurs décennies à la télévision. Ce jour-là, les premières villes compétitrices arrivées en finale étaient Dax contre... Saint-Amand-les-Eaux. 

Par Jeanne Blanquart

L'émission marquera les esprits. Pourtant, le lancement d'Intervilles, en 1962, doit tout au hasard. Cette année-là, impossible pour la télévision de diffuser le Tour de France. Les fans de la petite reine sont extrèmement mécontents. Il faut trouver quelquechose. Guy Lux propose alors d'adapter une émission italienne qui fonctionne bien : Intervilles était né. 

Le 27 septembre 1962, c'est la première finale. Sont opposées les villes de Dax et de Saint-Amand-les-Eaux. A l'époque, c'est Léon Zitrone qui est à Saint-Amand pour accompagner les participants. Le jury, duquel fait partie Pierre Tchernia, reste à Paris, en studios. 




Succès croissant


De nombreuses personnalités souhaitent alors participer à l'émission. Le maire de Saint-Amand-les-Eaux est présent, ainsi que plusieurs personnalités du tourisme et Miss France. La vachette est déjà là, symbole de l'émission. 

La ville du Nord ne remportera pas cette première édition. La faute à quelques points perdus au bras de fer et au jeu des citations à terminer. Mais Saint-Amand-les-Eaux participera de nouveau à l'émission, en 1995. Ce jour-là, elle affronte Valenciennes dans la nouvelle version de l'émission proposée par TF1... qui réunira plus de 9 millions de téléspectateurs. 


Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus